La Guerre des Clans 123
Bienvenue jeune chat sur le territoire de La Guerre des Clans 123.

Inscris-toi vite et viens découvrir la sphère et ses mystères.


Là où le temps s'est arrêté
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


X Messages : 745
X Points Team : 2848

MessageSujet: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Dim 19 Avr - 16:39

La future reine ferma les yeux, voilà plusieurs heures à présent qu'elle se sentait plus vive, prête à donner la vie. Et ceux, malgré son angoisse. Elle avait beau être guérisseuse du Tonnerre, cette mise bas, la sienne, serait aussi la toute première de sa vie. La chatte noire ferma les yeux, Jugement du Corbeau ne saurait tarder, mais pourrait-elle lui annoncer que sous peu, les petits seraient là ? Elle n'osait pas. Pas plus qu'elle ne voulait penser à leur accord. La Rivière garderait ses petits une fois ceci capable de se débrouiller sans son lait. La chatte battit l'air de sa queue, à présent, cet accord lui semblait cruel, quand bien même elle le savait nécessaire.

Une contraction soudaine lui fit hérisser le poil, ses doutes étaient en train de voir le jour, son corps entier était prêt à libéré les chatons. Elle ferma les yeux, anxieuse, devait elle miauler, attirer une attention quelconque ? La chatte respira plus profondément, elle s'était assurer d'avoir a porter de patte quelques remèdes, tout irait bien. Les yeux bleu de la femelle se rivèrent sur les feuilles de framboise poser plus loin, seule chose qu'elle avait apporter avec elle presque un quart de lune plus tôt. Sèche, elle savait qu'elle n'aurait pas un effet aussi fort, mais elle n'avait eu d'autre choix. La chatte se crispa de nouveau au moment où une contraction lui secouait doucement le ventre. D'ailleurs, à l'intérieur, le premier chaton, bien protéger dans son placenta, se frayait inconsciemment un chemin vers le monde.

Clair de Lune s'assit lentement, son imposant ventre la dérangeant au plus haut point, puis, la future reine cherche à se coucher plus confortablement, creusant doucement sa litière pour en faire un nid. Elle se rallongea peu avant que la troisième contraction ne la fasse geindre. La douleur était là et pourtant, elle était réconfortante. S'était le grand jour, celui qu'elle attendait anxieusement depuis qu'elle était venu ici. Les chatons arrivaient et avec eux, la promesse qu'elle pourrait rejoindre son camp. Enfin, quand ses derniers sauraient se nourrir de viande. S'était la seule chose u'elle avait demander aux deux chefs lors de la rencontre secrète pour parler de leur cas, à elle, et à Jugement du Corbeau, le beau guerrier dont la présence, en cet instant, se faisait attendre. Rester jusqu'à ce que ses chatons n'est plus besoin d'elle, pouvoir leur donner un peu d'amour avant de devoir les quitter. Cela la déchirait déjà intérieurement, mais ce jour funeste où elle les abandonnerait à leur père et à leur grand-mère était encore loin. Un nouveau geignement s'échappa d'entre ses crocs. La chatte ferma les yeux, cherchant à garder une respiration calme, attendant déjà le prochain spasme qui la rapprochait de la vue de ses petits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1870
X Points Team : 3147

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Mar 21 Avr - 17:57

Depuis que sa compagne secrète s'était installée en toute discrétion dans la pouponnière, Jugement du Corbeau avait multiplié les expéditions de chasse. C'était bien simple. Il se levait, allait voir Clair de Lune, participait à quelques patrouilles si on le lui demandait, retournait voir Clair de Lune, allait chasser, retournait voir Clair de Lune. Il comptait bien se montrer irréprochable pour qu'Etoile Fleurie n'ait pas à regretter sa décision. En apportant plus de proies que le Clan tout entier ne pouvait en manger dans la journée, il s'assurait que sa compagne ne manquerait de rien et trouvait une solution idéale pour passer son angoisse à l'idée que l'accouchement se faisait attendre et ne tarderait plus. Il n'avait pas envie de manquer la naissance des chatons, mais était aussi terrifié à l'idée d'être bientôt père. Depuis des lunes, il s'imaginait tous les pires scénarios et il avait hâte que cela se termine.

Quelques temps plus tôt, le matou noir n'aurait jamais cru qu'il soit possible que la jeune chatte puisse venir vivre avec lui au camp de la Rivière et, même si ce n'était que temporaire, le simple fait de pouvoir être avec elle autant qu'il le souhaitait lui faisait ne rien regretter. Après tout, permettre à des petits de pouvoir découvrir le monde ne pouvait pas être une erreur. Il aurait simplement souhaité que cela soit dans une autre forêt, dans d'autres circonstances. Qu'ils n'aient pas été obligés de vivre loin de leur mère dès qu'ils seraient assez grands pour comprendre qu'elle devait partir. Rien qu'à cette pensée, il sentit son coeur se serrer, mais il se ressaisit, refermant un peu plus ses crocs sur ses proies. Il devrait tout faire pour que les chatons ne souffrent pas trop de cette absence.

D'un pas vif et la queue haute, Jugement s'empressa d'aller déposer ses prises sur la pile de gibier. Il avait patiemment attrapé une bonne dizaine de poisson ce matin-là et avait hâte de raconter à la jeune chatte du Tonnerre comment le onzième lui avait filé entre les pattes. A peine le gibier était-il à sa place, que le noiraud fit volte-face pour trottiner jusqu'au Nid. Après avoir donné un coup de langue sur son pelage mouillé par une baignade imprévue, le jeune guerrier entreprit d'ouvrir un passage entre les branches et les orties. Il s’apprêtait à lancer un ronronnement de salutations, comme à son habitude, lorsqu'une puissante odeur qu'il ne connaissait pas lui agressa la truffe. Craignant le pire, Corbeau se jeta à l'intérieur de la pouponnière, le poil ébouriffé et les oreilles couchées.

Il se détendit un instant en voyant qu'il n'y avait aucun prédateur inconnu, mais se remit sur le qui-vive aussitôt en réalisant que la future reine était parcourue de contractions.

— Clair de Lune ? miaula-t-il. Que se passe-t-il ? C'est l'accouchement ? Les petits arrivent ?

Sa fourrure épaisse totalement soulevée lui donnait l'air d'un blaireau sous une bourrasque, heureusement il n'en avait pas encore complétement la bêtise. Et dès que la situation fut confirmée, il fit volte-face et miaula de toutes ses forces - avec au moins autant de charme qu'un véritable corbeau - pour appeler son frère à l'aide. Une fois sûr que le Guérisseur arrivait, le futur père, complètement paniqué se mit à tourner autour de sa compagne.

— Qu'est-ce qu'il faut que je fasse ? demanda-t-il. Tu veux de l'eau ? des... de... Qu'est-ce que je dois faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2848

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Mar 21 Avr - 18:29

Clair de Lune rouvrit les yeux sur Jugement du guerrier et soupira de soulagement. Le mâle était là, enfin. Un instant, elle eu envie de ronronner, de venir se frotter contre lui jusqu'à en être bien trop épuisée. Elle avait envie de lui montrer toute son affection, mais seul un mouvement positif de la tête lui servit de réponse. Les petits arrivaient, s'était indéniable et la jeune reine s’inquiétait de ne pouvoir parvenir à leur donner la vie. L'idée d'en perdre un lui enserrait le cœur si fort qu'un instant, elle eu l'impression de suffoquer. Mais ce n'était là qu'une contraction de plus qui poussait un des chatons vers le chemin de la vie. Clair de Lune attendit de pouvoir répondre avant de miauler doucement.

- arrête déjà de t'agiter et viens en face de moi s'il te plais. fais attention aux feuilles de framboisier je ...

La guérisseuse aux yeux de saphir ne sut ajouter le moindre mot, une contraction de plus agita son ventre et elle sentit que tout son corps lui demandait à présent de faire un effort. Elle ferma les yeux, inspirant profondément l'odeur rassurante de Jugement du Corbeau, qui sentait tellement le poisson qu'elle se doutait qu'il avait longtemps pécher pour nourrir le clan, et la nourrir, elle. La petite femelle noire rouvrit les yeux, aidant son corps à la contraction suivante. Elle sentit que le chaton était presque là elle elle chercha un instant le frère de son compagnon. Vivement que le chat soit là, seule, elle ne savait si elle aurait la force d'expliquer au futur père que faire.

La guérisseuse referma les yeux, elle avait besoin de se détendre, de sentir chaque muscles se contracter afin de comprendre exactement ce qu'elle devait faire. La sensation lui parut étrange, intangible presque. Mais elle se rassura en comprenant enfin à quel moment ce serait à elle d'agir. Il ne manquait plus que le frère de Jugement du Corbeau, et elle le savait, il ne tarderait plus. Après tout, cette mise bas, ne l'attendaient ils pas tout trois ? L'un pour devenir père, l'autre pour assister la futur reine et Clair de Lune avait hâte de découvrir ses chatons.


Dernière édition par Nuage de Lune le Mer 22 Avr - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1271
X Points Team : 3088

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Mar 21 Avr - 21:28

Chant du Rossignol sortit en trombe de sa tanière, la gueule pleine de plantes diverses. N'ayant jamais assisté d'accouchement de sa vie, il n'avait pas grande idée de ce qu'il allait se passer. À tout hasard, et espérant n'avoir pas à s'en servir, il avait prit des feuilles de ronces (contre les saignements torrentiels) et de l'aubépine (pour détendre les muscles en cas de blocage de la voie naturelle).
Clair de Lune et lui avaient beaucoup discuté depuis qu'elle était au Camp. Outre le fait qu'ils soient proches par l'âge, les deux chats partageaient le statut de Guérisseur, ce qui les rapprochait par leur vision douce du monde, leur quête de sagesse et leur soif de connaissances. Le rouquin se sentait intimidé devant l'état de sa collègue, car elle s'apprêtait à produire un miracle dont il serait à jamais privé : donner la vie. Même par procuration, il ne le pourrait : morte depuis des lustres, Fleur d'Oranger ne porterait jamais ses petits. L'aspect moral de la chose ne le choquait absolument pas: il voyait chez l'obligation de célibat des Guerisseurs l'exigence infantile d'un Clan angoissé. Très attentif, il suivait donc la grossesse de Clair de Lune avec un intérêt complice.

La nuit précédente, il avait rêvé de la mise bas, et s'était réveillé avec le sentiment puissant d'une prémonition. Persuadé que l'événement se produirait le jour même, il avait passé sa matinée à cogiter, si concentré qu'il n'avait pas songé à tenir Clair de Lune au courant...
Maintenant, enfin prêt, il se hâtait vers la pouponnière, où la parturiente l'attendait.

_________________
 

Spoiler:
 






Charlie pt1  Charlie pt2
En +:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2848

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Sam 25 Avr - 17:42

Boule de Secret

Le noir, tout est noir et sourd, juste des vibrations pour révélé le monde liquide qui l'entoure. La toute petite chatte se replie en boule puis s'étira dans sa petite poche personnelle. Du bout de ses minuscules pattes avants, elle sent la poche de l'un de ses frères ou sœur. Elle ne les connait pas encore mais elle n'est pas pressée de le faire, elle est bien, à savoir qu'il sont là. Ils sont deux elle croit, mais elle n'est pas certaines, il y a tant de chose autour d'eux, le corps de maman par exemple qui trompe les sens. Depuis combien de temps peut-elle penser par elle même ? Elle ne le sait pas, la seule chose qu'elle sait, c'est qu'elle a toujours bien chaud et jamais faim, c'est si agréable. Alors, quand elle ne bouge pas pour profiter de l'espace de sa poche placentaire, elle dort.

Une secousse, qu'est ce que c'est ? La peur, voilà ce que c'est, elle ne veux pas de ses secousses, elle est trop petite pour sortir non ? Encore une ! La petite chatte tente de se soustraire à la pression des muscles autour de sa poche, que les autres sortent mais pas elle ! C'est quoi cette façon de compresser les poches ? La petite boule de poil voudrait hurler, mais elle ne peux pas, personne ne pourra jamais l'entendre la dedans. Et puis, une troisième secousse et un ronronnement qu'elle connaît. Pour elle, ce ne sont que des vibrations mais ça la rassure, ça viens du corps de maman, voilà tout.

Il faudra bien qu'elle sorte, mais il y a quoi dehors ? C'est aussi chaud qu'ici ? La question plane dans la petite tête, et puis, soudain, il y a une sensation qui la rassure. Sentir le corps de maman, voir maman. Une secousse plus forte encore pousse sa poche un peu en arrière pour laisser passer une des deux autres poches. La chance, l'un d'eux va sortir ! La chance mais, ça fait peur aussi, l'inconnu. Est ce que on aura faim dehors ? Surement, on commence déjà a avoir faim, comme si la poche ne suffisait plus, c'est dommage, on est bien la.

Boule de Secret replia ses pattes arrières sous son ventre, elle ne savait pas encore qu'elle aurait un nom, pas plus qu'elle ne savait qu'elle serait aveugle et sourds environ 1 quart de lune encore, mais soudain, elle avait envie d'être dehors. Et pourtant, il lui semblait que les deux autres passeraient avant elle. Lentement, elle étira ses pattes avant, presque prête pour le plus grand moment de sa vie de fœtus. Sa propre naissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1007
X Points Team : 2934

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Dim 26 Avr - 10:39

Petit Saule

Tout est noir autour de moi. Tout absolument tout ! Je suis où ? Toujours dans le ventre de Maman ? Tant mieux, parce que je veux pas être ailleurs. Je suis bien ici, moi. Au chaud, dans un liquide. J'ai l'impression de flotter, c'est rigolo. Mais parfois je me fais pousser par l'un ou l'autre côté. Mes frères et sœurs sans doute, alors je leur rend l'appareil et je les pousse aussi ! Très fort ! Enfin, aussi fort que je peux.

Mais depuis un petit moment, c'est bizarre. Le liquide a disparu, et il y a des tremblements. J'ai peur moi. Je veux rester ici. Je veux pousser un cri de protestation mais rien ne sort de ma gueule, pas plus qu'elle ne s'ouvrent d'ailleurs. Et là, le désastre. Je glisse ! Dans quoi je sais pas, mais je glisse. J'ai peur, je suis effrayée. Je veux rester ici ! Laissez-moi rester là ! Pourquoi moi je glisse ? Et mes frères et sœurs ? Ils restent là eux ? Pourquoi ? Je veux rester ! JE VEUX RESTER ! Maman ! Laisse-moi rester dans ton ventre s'il te plait ! JE VEUX RESTER ! Qu'est ce qu'il va m'arrive si je sors ? Je vais mourir ? Qu'est ce qui va m'arriver ? J'ai peur ! J'ai trop peur ! Je veux rester dans le ventre de Maman !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeune Chat
Jeune Chat

avatar


X Messages : 9
X Points Team : 963

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Dim 26 Avr - 22:05

Je flotte. C’est une sensation agréable. Le liquide autour de moi est chaud et doux. Les mouvements du ventre de ma mère rythment mes mouvements à moi, et je bouge un peu pour retrouver une position confortable à chaque fois qu’un coup vient heurter ma poche protectrice. Je ne vois rien. Pourtant, je sens que quelque chose est en train de se produire. Les mouvements autour de moi sont de plus en plus rapides, mes frères et sœurs s’agitent. Je ne les connais pas mais je sais qu’ils sont là, comme je sais que ma mère est là. Même si je ne la voie pas, je la sens, qui nous protège et nous nourrit.

Mais je ne suis plus sûre. J’ai l’impression que le corps de ma mère nous rejette, moi et les autres. Je ne sens plus d’énergie venir d’elle pour me nourrir moi. Je ne comprends pas. Pourquoi tout change autour de moi ? Qu’est-ce qui va m’arriver ?

A travers ma semi-conscience confuse, je sens tout à coup que j’ai plus d’espace. Je crois qu’un de mes frères ou une de mes sœurs est parti. Mais parti où ? Est-ce que je vais le suivre ? Pourquoi on ne peut pas rester dans le ventre chaud de maman ? L’inquiétude oppresse mon petit cœur et je commence à m’agiter dans tous les sens. Alors que ma poche était mon refuge avant, maintenant je la trouve trop petite. Elle m’étouffe, je veux sortir. Je ne sais pas d’où vient cette volonté, je ne comprends pas ce qui m’arrive, je ne suis même pas sûre que ce soit réel. Mais je me débats, je pousse car mon désir est devenu une impérieuse nécessité : je dois sortir, pour vivre.

Alors je sors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1870
X Points Team : 3147

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Mar 28 Avr - 18:08

Jugement du Corbeau hocha piteusement la tête et s'appliqua à retrouver son sang froid. Le calme de sa compagne l'y aida pour beaucoup, mais il ne put empêcher ses oreilles de jouer les girouettes. Il avait entendu tellement d'histoires d'accouchements qui se terminaient mal lorsqu'il avait interrogé les Anciens qu'il s'attendait presque à voir un flot de sang se déverser hors de la chatte par tous les orifices. Il fit de son mieux pour ne pas y penser, mais avait le poil gonflé d'inquiétude. Faisant ce que la Guérisseuse lui ordonnait, il contourna soigneusement les plantes et s'allongea devant elle, soudain très préoccupé par son pelage mouillé. Il risquait d'inonder totalement la litière de la future petite famille, ou d'attraper un mauvais rhume et de le passer à Clair de Lune qui l'aurait transmit aux chatons, provoquant une terrible hécatombe dont il ne se serait jamais remis ! C'était possible ? D'attraper un rhume en moins de vingt minutes ?

Il ouvrit la gueule, s’apprêtant à demander s'il était possible que les chatons naissent sans tête comme le lui avait raconté un guerrier un peu moqueur, lorsqu'une forme se dessina à l'arrière de la chatte. Aussitôt, Jugement du Corbeau retint son souffle, conscient qu'il se trouvait en face du museau de son premier chaton. Il resta suspendu une seconde avant de poser une patte nerveuse sur le ventre de la future... non, de la mère et tourna la tête vers elle avec des yeux ronds. Décidément, on avait vu mieux comme aide-guérisseur.

Lorsque le premier petit apparut presque entièrement, Jugement hésita une seconde avant de le dégager sans peine des quelques centimètres qui lui restait à parcourir, attrapant la forme visqueuse entre ses crocs aussi doucement que s'il avait voulu tenir une plume sans la froisser. Il ramena son fardeau devant Clair de Lune et s'employa aussitôt à déchirer le placenta comme le lui avait dit les anciennes reines. Avait-il mal agit ? Il espérait que non, il espérait aussi que son frère ne tarderait plus car il aurait été bien incapable de faire quoi que ce soit de mieux. Il adressa un museau interrogateur à la jeune chatte et s'employa à lécher vigoureusement la petite boule de poils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2848

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Mer 29 Avr - 16:14

Clair de Lune
Clair de Lune ferma les yeux, au moins, son compagnon s'était il un peu calmer, au contraire de ses contractions qui amplifiaient presque douloureusement. Le premier chaton fut d'ailleurs là, où plutôt, la première découvrit Clair de Lune entre les coups de langue vigoureux du nouveau père. Une jolie petite frimousse qui visiblement ressembleraient pour beaucoup à sa grand-mère maternelle. La guérisseuse ronronna d'aise, a plus forte raison que les pas claudiquant de Chant du Rossignol venait de se faire entendre. La nouvelle reine regarda le nouveau venu passer la tête avant de reporter l'attention sur son compagnon qui s'occupait déjà fort bien de la nouvelle née. D'une voix douce, elle s'adressa a tous les chats présents, sa fille y compris, se coupant uniquement au milieu de son miaulement pour supporter une contraction qui déjà, annonçait que le second chaton ne tarderait guère.

- Bienvenue Petit Saule, voilà, respire doucement, ton père est vraiment un bon guerrier tu verras. Chant du Rossignol, tu ... tombes à pic, ça ne tardera pas, je crois.

Clair de Lune ferma les yeux, son corps entier se secoua sous la contraction alors qu'elle retenait son souffle, il était là, a deux doigts de sortir. La reine rouvrit les yeux, donnant un bref coup de langue affectueux sur la tête de Jugement du Corbeau avant de s'étirer un tant sois peu, juste assez pour l'arrivée du deuxième chaton. Le petit sac tomba au sol et la reine tendit le coup pour le voir, consciente que Chant du Rossignol allait surement s'en occuper immédiatement. Elle devina une boule de fourrure grise à l'endroit où la poche s'était déjà légèrement éventrée, mais déjà, une nouvelle contraction la secouait, plus forte encore, la faisant même geindre.

Boule de Secret

Ils sont sortis non ? Je me sens seule d'un coup, mais qu'est ce que ... Aie ! Maman, pourquoi ton ventre se referme, c'est pas juste ! Laisse moi sortir, oh ça c'est, mais non, arrête de bouger sinon je peux même pas passer. Je sais bien que j'y vois rien mais quand même, les autres ils sont sortis eux ! Et puis, c'est quoi ce nouveau liquide qui flotte autour de moi ? C'est pas normal, c'est plus épais que le liquide d'avant. Maman ! Tu m'entends ? J'arrive même pas à ... Beurk ! J'ai de ce truc plein le museau ! Laissez moi sortir, vite, j'ai peur. Là, oui, voilà, j'avance enfin. En fait non, je glisse, j'ai peur !

Clair de Lune

La douleur, voilà ce que je ressens, ça enveloppe mon corps et me fait terriblement souffrir. Je regarde Chant du Rossignol, incapable de prononcer le moindre mots, le troisième est là pourtant, je le sens dans le bas de mon ventre, je veux qu'ils sortent ! Mais ce qui coule entre mes pattes et emplit la pouponnière d'une odeur métallique, je le sais, c'est mon sang. Pourtant, ça ne semble pas durer car déjà, alors même que je me laisse retomber sur ma litière, a bout de force, je sens le troisième paquets tombés. Est ce le dernier ? Je peine à ouvrir de nouveau les yeux, et le bref petit miaulement que j'entends me rassure. Les trois petits sont en vie non ? Je tend le cou vers Jugement du Corbeau, cherchant son regard pour me rassurer vraiment.


Dernière édition par Nuage de Lune le Jeu 28 Mai - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1007
X Points Team : 2934

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Jeu 7 Mai - 14:38

Je continue ma descente infernale. C'est insupportable, je ne veux pas glisser. J'aimerais que mes petites griffes se raccroche a quelque chose, mais elles ne m'écoutent pas. Alors, je fais de mon mieux et je n'ai pas vraiment d'autre choix que de me laisser tomber, finalement. Et a l'arriver, je sens que l'on me soulève. Je ne voit pas, mais je sens quelque chose de chaud qui déchire mon enveloppe, non, pas mon enveloppe ! Je vais faire comment pour vivre sans elle ? Il fait froid, non ? Non, parce que ce quelque chose qui a déchiré mon enveloppe me lèche. Et enfin, je prend ma première goulée d'air frais et je cri aussi. Je suis pas contente ! J'étais bien au chaud, moi ! Je veux retourner dans le ventre de Maman ! Je veux ! Et tant que je n'aurais pas, je continuerais à crier ! JE VEUX ! Et pis t'es qui, toi d'abords ? Je veux Maman !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1271
X Points Team : 3088

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Sam 16 Mai - 23:19

Entrant en hâte dans la Pouponnière surchauffée, Chant du Rossignol remarqua d’abord la prégnante odeur du sang. Il en fut si saisi qu’il lâcha son fardeau. Jamais, jusqu’ici, il n’avait eu à supporter cette fragrance lourde et métallique dans un espace aussi réduit que le Nid.
Il fut néanmoins rassuré de voir que le premier petit était déjà sorti, et que le second semblait en route, du moins au vu des contractions qui agitaient de manière manifeste le ventre poilu de Clair de Lune.
Celle-ci semblait extraordinairement calme, prenant même le temps de rassurer ce lourdaud de Jugement du Corbeau qui tremblait presque d’anxiété. Jugeant que « Petit Saule » (puisque tel était son nom) se trouvait entre de bonnes pattes, Chant du Rossignol s’appliqua à réceptionner le second chaton, qui glissa comme sur une coulée de glace hors du vagin de sa mère. Normalement, c’était à elle de manger les poches des petits, histoire de récupérer quelque énergie après tout ces efforts ; il délivra donc le nouveau venu, coupa son petit fil et mit de côté la membrane sanglante. La boule de poil rejoignit le giron de son père.

Clair de Lune s’agitait de nouveau, en proie à des contractions de plus en plus violentes. Elle gémit, et Chant du Rossignol pria pour qu’il n’y ait aucune complication - il pria d’autant plus quand il constata que la flaque de sang augmentait autour de la croupe de la noiraude. « Clan des Etoiles, Fleur d’Oranger, » appela-t-il. « Si tu peux faire quelque-chose pour que tout se passe bien, accomplis-le, je t’en prie. »
Le troisième chaton apparut avec, semble-t-il, plus de difficulté que les précédents. Il agit avec lui comme avec l’autre ; celui-ci se mit presque aussitôt à piauler d’indignation. En voilà un qui serait vigoureux. Clair de Lune semblait s’être calmée. Son ventre, à nouveau plat, indiquait qu’il n’y aurait pas de suite. Chant du Rossignol lui mit son dernier chaton entre les pattes, et observa d’un œil critique les saignements constatés. Comme ceux-ci diminuaient sensiblement, il s’autorisa à se détendre et souffla un bon coup.

- Voilà, c’est fini. Tu auras encore un liquide brun qui sortira, mais c’est normal, et ça ne devrait pas durer plus d’une demi-lune.

_________________
 

Spoiler:
 






Charlie pt1  Charlie pt2
En +:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1870
X Points Team : 3147

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Mar 26 Mai - 17:42

Alors que le premier chaton poussait un piaulement sous les yeux éberlués de Jugement du Corbeau, Chant du Rossignol se glissa enfin dans la pouponnière. Assez vite, le jeune père se trouva mis de côté, essayant de se faire assez petit pour ne pas risquer d'entraver les mouvements du Guérisseur. Clair de Lune et son frère roux formaient un bon duo, ensemble, ils devaient avoir la sagesse d'au moins dix Anciens. Aussi l'accouchement se déroula-t-il avec rapidité et efficacité. Le noiraud avait-il tout juste le temps de couvrir sa compagne d'un bon milliers de coups de langues sur les oreilles que tout était terminé.

Désormais, trois petites boules de poil encore poisseuses se pressaient contre le flanc de la jeune reine et le Guerrier aurait été bien incapable de dire comment cela était arrivé. De toute façon, cela ne comptait pas. Il se retrouvait avec trois petits êtres qui comptaient sur lui pour le protéger, avec une famille à lui, avec des responsabilités qu'il n'aurait jamais songé avoir quelques lunes plus tôt. Tout s'était enchainé si vite que s'en était étourdissant. Jugement garda pourtant la tête froide. Ce n'était pas le moment de paniquer. Il avait désormais trois chatons et seul un avait un nom.

— Ils sont merveilleux Clair de Lune ! ronronna le jeune père en frottant sa tête contre le cou de sa compagne alors que son frère venait de donner ses recommandations. Regarde ces minuscules pattes et ces oreilles, c'est magnifique. Je suis sûr qu'ils deviendront de grands chats pour la forêt. Jugement du Corbeau se pencha sur la première née et la gratifia d'un long coup de langue sur le dos. Petit Saule. Comment va-t-on appeler les autres ? Que dirais-tu de Petit Océan ? Comme celui qu'il y avait dans notre ancienne forêt. Quand au dernier né... nous pourrions l'appeler Petite Nuit qu'en penses-tu ?

Le noiraud avait hésité à proposer ce nom, mais la jeune chatte lui avait si souvent parlé de son frère disparut qu'il lui semblait un choix tout naturel. Il doutait pourtant que Clair de Lune approuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2848

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Jeu 28 Mai - 20:59

Clair de Lune était allongée, reprenant son souffle, laissant la joie de Jugement du Corbeau l'envahir. Oui, ils avaient des chatons merveilleux. Pourtant, la femelle se sentait trop épuisée pour vraiment les admirées, préférant laisser la voix de son compagnon la bercer. Son bonheur en cet instant faisait le sien et à ses paroles, elle répondit d'un ronronnement rendu un peu rauque par l'effort. Chant du Rossignol avait assuré lui aussi et elle était heureuse que ce soit lui qui soit là. Ainsi, les deux frères étaient unis pour fêter l'arrivé des chatons. Chatons qui, elle le savait, resterait ici. Ce constat amer voila un instant ses yeux saphir avant que le faible piaillement des chatons ne la ramène à son bonheur. Pourtant, son pooil se hérissa soudainement alors qu'elle se redresser pour fixer les chatons, ses chatons.

- Non, pas Petite Nuit. Pas pour elle. Cela me rappellerait bien trop mon frère. J'aime bien Petit Océan, ça lui ira très bien. Mais pour elle...

Clair de Lune se pencha pour donner un coup de langue aux chaton, en commençant par Petit Saule, puis le mâle avant de finir par la dernière, plus petite, moins vivace bien que ses piaillement indignée raisonne toujours. Elle la lécha doucement, avant de se souvenir de la dernière Demi-Lune et du message qu'elle avait reçu. Elle ronronna.

- Que dis tu de Boule de Secret. J'ai la sensation que le clan des Étoiles approuverait ce nom. Du moins autant que pour Petit Saule et Petit Océan qui tête déjà avidement regarde.

Les yeux bleu de la chatte trahissait sa joie alors qu'elle couvait du regards ses petits. Pourtant oui, elle le savait, le fameux Secret si fragile ne pouvait être que sa fille. Sa punition pensait elle pour avoir trahis au code. Elle ferma les yeux, elle avait déjà imaginer perdre ses petits, pourtant, en cet instant, comblée comme nul autre, elle comprenait que le Secret justement pouvait être synonyme de joie. Elle se laissa presque retombée sur les pattes avant de son compagnon, ronronnant si fort soudainement que seul ce bruit raisonna dans la pouponnière le temps de plusieurs battements de queue. Quand elle rouvrit de nouveau les yeux, s'était pour admirer le père de ses si beaux chatons qui, tous trois, prenaient des forces contre son ventre chaud, laissant la pouponnière s'emplirent de l'odeur du lait, y chassant celle, plus angoissante, du sang qu'elle avait perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1007
X Points Team : 2934

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Dim 12 Juil - 8:59

Peu à peu, les coups de langue me réchauffent. Ça fait du bien, ça me réchauffe, oui, ça fait du bien, vraiment. Je finis par lâcher de petit ronronnement au rythme des coups de langue quand soudain, la chose dure sous moi disparait. Quoi ? Qu'est ce qu'il se passe ?!! Je vais tomber ! Alors je miaule d'effroi et je gigote, je veux pas tomber dans le vide, j'ai peur. Je me débat parce que je veux retouché la chose dure ! Je veux pas tomber ! Et soudaine, je retouche la chose dure, mais cette fois-ci, je sens une chose toute douce sous mes pattes. Qu'est ce que c'est ? J'ai pas le temps de me poser la question. Une odeur sucré s’insinue dans mon nez et je rampe vers la source de cette odeur. C'est Maman ? C'est elle ? Je rampe encore et je fini par percuter une chose molle mais chaude. Ça sent bon et j'ai faim, mais je sais pas c'est quoi. Mais un tremblement me fait comprendre que je peux y aller, alors j’agrippe et je bois à mon tour, laissant monter haut dans les airs un ronronnement de contentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeune Chat
Jeune Chat

avatar


X Messages : 9
X Points Team : 963

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Dim 26 Juil - 10:54

Le froid et le vide qui m’entourent tout à coup sont insupportables. Je hurle, je m’agite, mais mes petites pattes sont faibles et mes sensations trop confuses. Ma panique augmente et je hurle plus fort. Je sens quelque chose se coller à ma fourrure, quelque chose de visqueux, mais cette sensation disparait bien vite accompagnée d’une cuisante douleur sur mon ventre. Elle est remplacée par une langue râpeuse qui me parcoure de haut en bas avec force et manque me retourner. Au moins maintenant j‘ai moins froid.

La violence et la grandeur de tout ce qui m’entoure m’a réduit au silence, et je me laisse ballotter dans tous les sens sans trop réagir. J’ai du mal à fixer mon attention, tout est confus autour de moi. Je sens qu’il manque quelque chose d’important dans ma jeune existence, quelque chose d’essentiel, mais je n’arrive pas à savoir quoi.

Soudain je me sens flotter, comme si j’étais de retour dans le ventre de ma mère. Mais cette sensation est passagère et je retrouve brutalement le contact avec le sol. Ma mère ! Sa présence s’est imposée à mon petit esprit en même temps que sa forte odeur emplissait mes narines. Elle est tout près. Toujours aussi mal assuré sur mes pattes, je me traine jusqu’à elle, donnant à tâtons quelques petits coups de museau sur son ventre. Sa fourrure est douce, accueillante, et je me blottis contre elle pour profiter de sa chaleur. Un profond sentiment de sécurité m’envahit.

Alors que je sens une autre fourrure se presser contre la mienne, je prends conscience que je ne suis pas le seul contre le ventre de ma mère. Je ne sais pas combien ils sont, mais ils sont comme moi. Et autour d’eux flottent une odeur très agréable, sucrée et riche. Poussé par un fort instinct, je m’approche aussi. J’ai faim. Très faim. Je passe un long moment à téter le lait de ma mère. Puis petit à petit, je me sens devenir tout pataud. Je sens que ma tête glisse le long du flanc de ma mère, en même temps que mon esprit glisse dans le sommeil. E n’ai pas le temps d’en prendre conscience que je suis déjà endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2848

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Dim 26 Juil - 15:29

Boule de Secret

J'ai mal, si mal et puis tout d'un coup, l'eau se retire, et je sens que quelque chose change autour de moi. Le froid est là et avec lui, des odeurs. Je hurle, je ne veux pas de tout ça, je veux qu'on me laisse tranquille ! Quelque chose me réchauffe, c'est fort contre mon tout petit corps, puis, on me soulève, j'agite les pattes. Je ne veux pas flotter, je veux retrouver le dur sous mes pattes ! Il reviens, soudainement, puis l'odeur que je sens me rassure. Maman ? Ce que je ressens près de moi me fait penser à elle, aux vibrations que je ressentais avant qu'on me force à sortir de mon cocon chaud. Près de moi, je sens deux autres petites choses, je les reconnais sans mal, ses toutes petites pattes qui s'agite ! Mes frères et sœurs.

Je ne sais combien ils sont mais je piaille toujours, jusqu'à ce qu'une douce odeur me donne envie d'avancer, alors je tâtonne. Mais j'ai mal, j'ai du mal à respirer et les coups de langue vigoureux qui me parcoure de plus belle me manque déjà. Ils me font du bien. Je force pourtant sur mes pattes, jusqu'à sentir le chaud de nouveau. C'est tout doux et je pousse quelque chose avant de m'accrocher à ce qui sens si bon. C'est chaud aussi et quand je tire dessus en poussant avec mes pattes, je sens que le chaud coule dans ma gorge. C'est bon ! Je pousse plus fort pour en tirer plus.

Puis, je tousse, c'est trop, je crache. C'est bon mais pourquoi c'est si dur de respirer ? Je m'agite de plus belle en piaillant, j'ouvre grand ma petite gueule, je ne veux pas rester ici. Pourquoi tout me fais si peur à présent ? Mais le liquide chaud me rappel et je rattrape la mamelle sans réfléchir plus. Je boit, un peu, et puis, j'arrête, j'ai envie de dormir. Je sais ce que c'est que dormir. Je me replie comme je le faisait avant, quand s'était tout chaud, et je laisse le calme complet m'entourer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1108
X Points Team : 2813

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Mar 4 Aoû - 20:02

Etoile Fleurie dormait d'un demi-sommeil, à moitié entre l'inconscience et la perception du monde extérieur. Avec toute l'angoisse qu'elle avait récoltée ces derniers jours, son esprit ne parvenait jamais vraiment à se déconnecter de la réalité malgré sa fatigue, elle était dans un état de vigilance permanent, même lorsqu'elle dormait. Aussi réalisa-t-elle soudain que le silence qui l'entourait s'était brisé. Elle avait l'impression qu'il y avait de l'agitation dans le camp, elle crut entendre un bruit de cavalcade. Rêvait-elle ? Elle se raccrocha à ce doute plusieurs secondes mais la crainte d'un drame qui ne l'avait pas quittée depuis qu'elle avait appris le secret de son fils la poussa à sortir complètement de son sommeil.

En effet, depuis que Jugement du Corbeau lui avait annoncé que sa compagne était la guérisseuse du Clan du Tonnerre et qu'elle attendait des chatons, il était impossible pour elle qui avait un grand respect pour le Code du Guerrier de ne pas s'interroger. Cette relation était doublement interdite, elle le fait que Clair de Lune ait des chatons empirait l'affaire. Une guérisseuse qui a un compagnon ? Interdit ! Des chatons ! Encore pire ! Avec un guerrier ennemi ? C'était la pire des catastrophes. Et si quelqu'un découvrait la vérité ? Si un membre du clan décidait de faire un tour près de la pouponnière bien qu'il n'y ait officiellement aucune reine actuellement dans le camp ? La vie des deux amoureux serait fichue, la réputation de la Rivière et du Tonnerre piétinées, ainsi que celle d'Etoile Fleurie. Nul doute qu'Etoile Mélancolique trouverait un moyen de retourner la bêtise de son fils contre elle...

Mais malgré tout ces doutes, la femelle avait décidé d'aider son fils. Elle ne pouvait le laisser tomber une nouvelle fois. Et puis, sa peur n'était pas seulement la réaction des autres, mais aussi ce qu'il pourrait arriver à Clair de Lune. Jugement du Corbeau paraissait tellement amoureux d'elle, que se passerait-il si la mise à bas se déroulait mal ? Nuage du Rossignol avait déjà eu une période de dépression, elle ne tenait pas à voir son deuxième fils subir la même chose.

En parlant de mise à bas... Et si l'agitation qu'elle avait perçue y était liée ? Cette pensée agit comme une décharge sur la cheffe qui se leva d'un bond et se précipita vers la pouponnière. Des gémissements lui parvinrent, ainsi que les vois de ses fils. Par le Clan des Etoiles, c'était ça ! Elle déboula à l'intérieur, complètement paniquée et son regard tomba sur une scène à laquelle elle ne s'attendait pas du tout : trois petites boules de poils blotties contre le ventre de leur mère et couvés du regard par les jeunes parents, Nuage du Rossignol se tenant un peu en retrait.

Voir ce beau portrait de famille au lieu des horribles complications qu'elle s'était imaginées l'immobilisa un moment de surprise, mais elle finit par s'approcher, tout doucement, pour découvrir de plus près ses petits enfants. Les chatons tétaient avidement et ronronnaient en chœur, emplissant la pouponnière de leur bonne humeur. Un en particulier attira son attention : une petite femelle au pelage brun-doré moucheté de brun plus foncé, dont les pattes étaient plus claires. Son portrait craché. Soudain, une autre femelle, grise celle-ci, se mit à tousser. Etoile Fleurie jeta un regard inquiet à Nuage du Rossignol mais, ne voulant pas causer de souci à son fils, elle s'abstint de dire ses craintes devant lui. A la place, elle se contenta de murmurer :

- Ils sont superbes...

Superbes, certes... Mais leur présence ici était aussi un danger, car leur existence était un secret. Or le problème avec les secrets, c'est qu'ils finissent toujours par être découverts.

_________________


Mes persos:
 
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2848

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Mer 5 Aoû - 8:51

Malgré son épuisement, Clair de Lune rouvrit les yeux en entendant un autre félin arriver, elle soupira en reconnaissant Étoile Fleurit et, d'un petit mouvement de queue, elle resserra un peu plus ses chatons contre son ventre, reposant sa tête, trop lourde, sur les pattes de Jugement du Corbeau. La jeune reine savait oh combien elle était un problème pour la meneuse mais l'entendre les complimenter sur leur petits lui suffit à se défaire de l'angoisse sourde qui venait de naître en elle. Superbe, s'était bien le mot. Clair de Lune dressa l'oreille avant de regarder Boule de Secret, la petite venait de tousser mais déjà, elle téter de nouveau. Bien peu finalement car très vite, elle s'endormit. La guérisseuse du Tonnerre se laissa retomber mollement, trop épuisée pour pouvoir s'inquiéter vraiment.

- Oui, superbes ... je ... je veillerai à ce que nous soyons le plus discret possible ...

Clair de Lune se tut, voilà une promesse qu'elle doutait de pouvoir facilement tenir. Comment ferait elle ? Pourtant, si le clan des étoiles ne lui avaient envoyés nul signe de courroux, mieux, pensait elle, un message concernant sans doute sa fille, les autres clans eux, comprendraient ils ? Non, il n'y avait nul risque qu'ils acceptent la terrible vérité. La guérisseuse trembla un instant, effrayer à l'idée qu'on en veille à ses petits. Mais le sommeil semblait l'appeler elle aussi et peu à peu, ses yeux bleu se fermèrent, sans que ses oreilles ne la prive pourtant du moindre bruit. Pourrait elle seulement dormir ? Elle en doutait, elle resterait dans cet état de semi-sommeil longtemps surement. Mais le pis était de savoir que dans deux lunes seulement, elle devrait laisser la ses petits. Sa patte avant se replia pour sentir le corps chaud de l'un d'eux, comme pour s'assurer que ce moment n'était pas prêt de venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1870
X Points Team : 3147

MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   Lun 24 Aoû - 14:08

Jugement du Corbeau était occupé à lécher tendrement les oreilles et le cou de sa compagne lorsque un nouveau venu déboula dans la pouponnière. Aussitôt, le jeune père avait dressé la tête et les courbes blanches de ses griffes avaient tranchées sa fourrure noire, mais il s'était apaisé en reconnaissant sa chef. Il inclina respectueusement la tête et posa un regard protecteur sur ses trois chatons, ces trois absolues merveilles si fragiles que même un campagnol aurait put n'en faire qu'une bouchée. Il s'inquiéta un instant, alors que la tête de Clair de Lune s'était posée sur ses pattes, que son pelage encore humide de sa pèche ne finisse par leur faire prendre froid à tous. Il aurait bien aimé s'ébrouer, mais il ne fallait pas risquer de réveiller la jeune mère épuisée. Une pensée soudaine lui traversa l'esprit, surgissant pareil à un poisson au détour du courant. Etoile Fleurie avait-elle ressentit la même chose lorsque ses trois petits étaient nés ? Qu'avait-elle songé en voyant les petites fourrures grise, rousse et noire ? Aurait-elle pu imaginer ce qui se passerait pour eux ? Que l'un perdrait une patte, que l'autre lui tournerait le dos et que seule la dernière suivrait sans trop d'encombre le chemin des Guerriers ? Sûrement pas. Qu'arriverait-il à ses propres petits ? Combien d'entre-eux devraient faire face aux terribles aléas du destin ? Il avait là une responsabilité énorme, une épreuve inégalable à surmonter. Le jeune matou leva la tête et posa un regard vert plus profond que jamais sur sa chef.

— Merci, dit-il, merci pour tout ce que tu as fait, maman.

Sans rien ajouter, le jeune chat posa la tête en travers du dos de Clair de Lune. De manière à ce que son souffle chaud caresse ses trois petits. Il s'installa délicatement dans cette position confortable tandis que sa fourrure se confondait avec celle de sa compagne et ferma les yeux en berçant sa famille d'un doux et profond ronronnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la discrétion est de mise [PV Naissance Chaton de Clair de Lune]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Bureau du médecin de l'aile civile de l'hôpital d'Artois
» Discretion oblige [ PV : Tellan ]
» [PM] Sucreries et discrétion • Ariel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans 123 :: 123 :: Archives :: RP-