La Guerre des Clans 123
Bienvenue jeune chat sur le territoire de La Guerre des Clans 123.

Inscris-toi vite et viens découvrir la sphère et ses mystères.


Là où le temps s'est arrêté
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 A la cueillette au renard ? [ME Coconuts]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


X Messages : 1007
X Points Team : 2933

MessageSujet: A la cueillette au renard ? [ME Coconuts]   Mar 21 Avr - 15:47




Le retour des renards




Ah ! Le printemps ! Le voilà de retour et avec lui, c'est la vie et les Clans qui reprennent des forces. Les arbres reprennent leurs douces couleurs vertes, le soleil se fait plus présent, les oiseaux chantent dans le magnifique ciel bleu parfois coloré de jolis moutons blancs. Le clan de l'Ombre à enfin été débarrassé du Mal Noir, la puanteur de la maladie quitte peu à peu ma tanière et je suis moi-même remis de ce fléau et comme aujourd'hui il fait beau, j'en profite pour me rendre au Bois Sombre faire une petite cueillette.

L'air est frais à l'ombre. Et il fait trop sombre dans cette forêt. Incroyable comme cette forêt peut donner un tel contraste avec la Forêt de la Mort. La brume entoure mes pattes, se colle à elles et me suit telle une ombre blanche. Je viens souvent à me demander comment les plantes peuvent pousser dans cette forêt qui ne vois sans doute jamais le soleil. Je trouve néanmoins toujours des plantes utiles ici alors je ne vais pas me plaindre.

J'arrive dans une petite clairière où je trouve plusieurs plantes. Pavot entre autre. Je réfléchis aux priorités plus qu'aux propriétés des plantes. De quoi ai-je vraiment besoin ? Que peut-il arriver au printemps ? Beaucoup de choses. Déjà du Pas d'âne contre la toux, le temps va se faire plutôt changeant et qu'il est facile de s'enrhumer, surtout pour les chatons. Je vais donc cueillir quelques tiges de la plante jaune et les entrepose à côté de moi.

Ensuite, je pose ma queue sur mes pattes et me remet à réfléchir. Le gibier ne va pas tarder à sortir de son trou. Certain pourrait être pris de gourmandise devant autant de gibier et, par conséquent, se gaver. Ainsi, je pense que prendre des... Un cri retentit soudainement dans le lointain et me fit sursauter. Un cri à vous glacer le sang et pas n'importe quoi. Ce que j'ai entendu la était le cri d'un renard. D'un renardeau même je dirais à en juger par la voix aigüe.

J'abandonne quelques instant mes plantes et je m'en vais voir de quoi il retourne. Un renard c'est quelque chose. Vu comme on est perchés, je doute qu'on le croise un jour au camp, mais quand même. Je le signalerais à Étoile Mélancolique. Les hurlements me guide. On dirait des hurlements de douleur. Et ce que je vis m'arracha un cri de surprise. Un jeune renardeau, il devait avoir une lune, à peine, étendu au sol, la patte prise dans un piège de Bipède. Ils m'étonneront toujours eux, les monstres. Je m'approche et observe longuement le jeune animal. Sa patte arrière est prise dans le piège qui semble avoir sectionné une artère au vu de la quantité de sang perdu.

Qu'est ce que je fais ? Je l'achève, bien qu'il n'en ait plus pour longtemps, je le soigne ? Non, certainement pas, Étoile Mélancolique me ferait la peau s'il l'apprenait. Je le laisse là ? Je l'abandonne à son triste sort ? Ses yeux me supplient de faire quelque chose. Et sa mère, elle ne peut rien faire sa mère ? Où est-elle ? Je m'en fiche, et je ne veux pas le savoir. Je dois faire quelque chose pour le renardeau. Et ma décision est prise. Je dois l'achever.

Mais comment ? Tel est la question. Il n'y a pas d'if dans le coin, pas que je sache, de plus rien ne nous indique que le poison de l'if est aussi mortel pour les renards que pour nous. Le pavot ? Cela prendrait trop de temps et de graines. J'ai plus qu'à lui sectionné la jugulaire. Il aura été achevé proprement de cette façon.

Je m'approche du renardeau et alors que je m'apprêtait à une ouvrir la gorge, je sens une haleine putride et un grognement sonore dans mon dos. Je me retourne et coucou Maman Renard ! Je suis mal barré. Franchement très mal barré. Je m'enfuis ? C'est sans doute la meilleure chose à faire. Maman Renard claque des dents et ma queue à échapper de justesse à la sentence fatale. J'ai eût chaud ! Je me dépêche et grimpe vite fait à l'arbre le plus proche tandis que Maman Renard retourne cajoler son fils. Et moi dans tout ça ? Si je descends, je suis transformé en nourriture pour renards et si je reste, bah, je serais pas rentré avant la nuit et mes plantes récupérée perdront leur effet alors. D'une manière ou d'une autre, faut que je me sorte de cette panade.

Je peux toujours tenter les pourparlers, mais pas sûr d'être compris par Maman Renard. En somme, je suis foutu, quoi. C'est pas grave, je suis bon pour rester dans l'arbre jusqu'à ce que la renarde s'en aille. Je suis bon pour faire la sieste. Je retourne inspecter le trou à la recherche d'un éventuel creux un tant soit peu confortable pour dormir sans risquer de tomber. Je finis par en trouver un vide un peu plus haut. Je ne me faufile pas entièrement dedans, mais au moins mes pattes arrières et mon arrière-train rentrent, du coup, j'ai pas peur de tomber si jamais je bouge en dormant.

Lorsque je me réveille, la nuit déjà bien présente. Il fait franchement noir. Je ne vais pas savoir où je pose mes pattes, moi. J'ai tout intérêt à rentré. J'espère au moins qu'on s'inquiète de ma disparition. Sinon, bah, je saurais pas comment réagir. Je renifle, pour m'assurer que la voie est libre et je m’aperçois que oui. L'odeur de la renarde est moins puissante que tout à l'heure.

Précautionneusement, je descends, patte par patte,tout en faisant attention à ne pas glisser. Je finis par arriver en bas sans encombres et me dirige vers le renard. Son souffle est faible, sa mère à dut partir chasser, pensant que cela réveillerait son fils. Mais, il est déjà trop tard. Et l'acte que je fais est surement le pire qui soit, même envers un ennemi.

Je grimpe sur le renardeau et me laisse tomber de tout mon poids sur sa gorge. Sa respiration était déjà faible, cette fois-ci, j'ai complètement réussis à la couper. Et le renardeau meurt lentement. Mais au moins il ne souffre plus.

Je m'en vais en trottant avant que la mère ne revienne et me dirige vers le camp, d'un pas mal assuré. Si j'ai des remords ? Absolument aucun. N'importe quel chat se souciant de la sécurité de son Clan aurait achevé le renard. Une patrouille complète aurait surement fait fuir la mère, mais je ne suis pas une patrouille complète, alors je n'ai d'autre choix que de la laisser vadrouiller dans la nature. Les patrouilles ouvriront l’œil.

Je mis un long moment avant de sortir du Bois Sombre et c'est complètement épuisé et les pattes en compote que j'ai rejoint le camp. On semblait m'attendre et je décida de rapporter ce que j'ai vu à Étoile Mélancolique avant d'aller me coucher.


© Codage By FreeSpirit

P.S.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A la cueillette au renard ? [ME Coconuts]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la cueillette au renard ? [ME Coconuts]
» Cueillette... ( pv Keiko )
» Petite nouvelle du Renard
» renard voleur de.... boules de pétanques !!
» Sous l'oeil du renard la délégation revient

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans 123 :: 123 :: Archives :: RP-