La Guerre des Clans 123
Bienvenue jeune chat sur le territoire de La Guerre des Clans 123.

Inscris-toi vite et viens découvrir la sphère et ses mystères.


Là où le temps s'est arrêté
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une moule pour chef et un homard pour guerisseur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Protecteur de 123
Protecteur de 123

avatar


X Messages : 183
X Points Team : 1479

MessageSujet: Une moule pour chef et un homard pour guerisseur   Jeu 20 Fév - 13:11

Etoile Lunaire observait son camp du haut du pomontoire. La patrouille du matin était revenue, rien à annoncer, tout etait calme. Elle était plutôt contente car ce soir, s'était la première assemblée depuis leur arrivée dans la foret et la chatte était un peu nerveuse. Elle avait déjà participé a des assemblées avant mais jamais entant que chef. Elle se leva, le soileil se refletant sur son corps, faisant briller ses poils comme si elle etait parsemée de diaments. Elle s'étira.
"Que tous ceux qui sont en âge de chasser approchent du promontoire pour une Assemblée du Clan."

Elle attendit que tous les chats se rassemble devant elle. Elle s'avanca un peu plus pour être sûr que tous le monde pouvait la voir, elle était fière de son clan et fière d'être leur chef.
"Vous savez tous que ce soir c'est la pleine lune, nous devons faire honneur a notre clan, c'est pourquoi j'ai decider de nommer notre nouveau guerisseur..."
Quelques chats miaulairent pour soutenir ses paroles, d'autres attendaient impatients qu'elle continue.
Etoile Lunaire enroula sa queue autours de ses pattes, nerveuse. Son cerveau marchait a fond car elle n'avait pas encore décidée qui serait le prochain guerisseur. Alors qu'elle balayait son clan impatient, son regard se posa sur un apprenti qui l'observait calmement. Leurs regard se croisairent. Ils se fixerent pendant un petit moment. C'etait Nuage du Homard, la jeune chef essaya de se rappeler qui il était vraiment. Il avait eu un apprentissage de guerrier avec Folie Musicale mais pendant le voyage il a appris avec Brise d'été, chat du clan de l'ombre a devenir guerisseur.
"parfait" pensa Etoile Lunaire.
"J'ai décidé qui sera le prochain guerisseur...Nuage du Homard, viens me rejoindre... La jeune chatte se tourna vers lui
"Tu as d'abord suivie un apprentissage de guerrier mais pendant notre long voyage tu t'es deouvert une passion et c'est pour ca que tu sera parfait pour être notre guerisseur...

Elle se tourna vers les chats qui la regardait bouche bé. Nuage de Homard avait apprit avec un membre du clan de l'Ombre et elle savait que certains chats n'était pas d'accord avec sa mais elle ne leurs accorda aucune importance, elle savait qu'elle avait fait le bon choix.

"Nuage du Homard tu sera maintenant appelé Euphorie du Homard, puisse tu soigner notre clan dans les moments les plus garves."

Un long silence s'installa entre les chats, pendant un instant la chatte crut qu'ils allaient tous protester mais un chat dans l'assemblé se mit a crier le nouveau nom d'Euphorie du Homard et il fut bientôt suivie par les autres.
Contente d'elle, Etoile Lunaire se retira, laissant Euphorie du Homard devant ses camardes, un sourire au moustache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1614
X Points Team : 1526

MessageSujet: Re: Une moule pour chef et un homard pour guerisseur   Dim 23 Fév - 12:26




« Ma nomination»


Homard:
 



CRÉDIT - CSS

_________________

Spoiler:
 

« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
Corn? C'est qui ? Assied toi , fais toi un plat de pâtes , annule tes rendez vous pour 2 jours et je vais t'expliquer son cas .
XIII/XII/MMXI->inscription sur le fow♥

Seigneur du Flood 2015 ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1107
X Points Team : 2749

MessageSujet: Re: Une moule pour chef et un homard pour guerisseur   Sam 1 Mar - 18:35

Je n'en pouvais plus. J'allais craquer, c'était sûr. J'avais eu l'impression de réussir à me relever mais alors pourquoi étais-je isolé dans un coin perdu du camp, étendu sur le sol, tremblant de tous mes membres ? Pourquoi ce désespoir était-il de nouveau là ? Ce désespoir qui me prenait d'un coup, sans raison, qui me jetait à terre et me faisait souffrir le martyr. Non, même pas souffrir. Ce n'était pas le mot. Non, il me trouait le cœur, je ne ressentait que du vide et la détresse infinie qui le comblait. Elle était là ma détresse, et pourtant il n'y avait que du vide. Ça ne voulait rien dire. Vide et comblé ne vont pas ensemble. Alors pourquoi c'est ce que je ressentais ? Je devenais fou. Je n'en pouvais plus. J'allais craquer.

D'un coup, plus rien. Il n'y eut plus de trou. Plus de désespoir. La crise s'était envolée comme elle s'était posée en moi. Je ne comprenais pas. Peu importe. Il fallait que je profite de ce répit. Elle reviendra, je le savais. Elle revenait toujours. Quand j'étais seul, elle me tuait. Quand j'étais entouré, étrangement, elle se contentait de m'ôter le sourire et de placer de la tristesse en moi, mais juste assez pour que je puisse encore la cacher. Comme si elle ne voulait pas que l'on puisse m'aider. Je la haïssait. Saleté de crise. Un jour, je te battrai. Je le jure. Les pattes tremblantes, je me relevai. Avec surprise, je me rendis compte que le jour était là. Quand je m'étais écroulé, la lune n'était pas encore montée dans le ciel. Une nuit. La crise avait duré une nuit. La fatigue me frappa en même temps que cette constatation. Jamais elle n'avait été aussi longue. J'étais épuisé.

Pourtant, lorsque Etoile Lunaire lança son appel, je me forçai à rejoindre le Monument aux Morts. J'avais beaucoup de mal à me porter et le soleil m'éblouissait. Je passai à côté de l'endroit où habituellement se trouvaient des proies. Tout avait déjà été pris. Tant pis, mon ventre attendrait tout comme mon sommeil. Je m'assis au milieu des autres membres du Clan, ou plutôt mes pattes arrière lâchèrent d'un coup. Mon derrière heurta brutalement le sol et je retins une grimace de douleur. La masque. Le mur. La façade. Ne jamais oublier.

Etoile Lunaire annonça qu'elle allait nommer un nouveau Guérisseur. Nous n'en avions plus ? Depuis quand ? Je n'avais rien remarqué. Encore une fois, mon isolement me jouait des tours. La plupart des visages autour de moi étaient familiers et pourtant je ne me souvenais d'aucun nom. D'autres encore m'étaient totalement inconnus. Déprimant. C'est alors que le nom qui sortit de la bouche de ma Chef me frappa : Nuage du Homard. Mon frère. Il souhaitait devenir Guérisseur ? Je ne l'avais jamais su. Je constatai avec horreur que je ne me souvenais plus de la dernière fois où je lui avais parlé. J'avais coupé les liens même avec ma famille ? Mon regard survola l'assemblée pour le trouver. Une, deux, trois fois. Où était-il ? Je me forçai à me concentrer. Et alors que mes yeux se posaient sur un pelage gris, je compris : sa fourrure n'avait plus la même couleur. Mes yeux s'écarquillèrent de surprise tant le chat que je voyais avait changé. Même ses yeux n'étaient plus les mêmes, désormais d'un joli ambré. Mais depuis combien de temps n'avais-je pas cherché sa compagnie ?

Le silence qui s'installa après l'annonce de Etoile Lunaire m'enragea soudain. Il était temps de tout reprendre, de tout recommencer à zéro. Je me mis à crier le plus fort possible le nouveau nom de mon frère et le Clan finit par m'imiter. Euphorie du Homard fit un bref discours puis s'éloigna du Monument aux Morts visiblement mal à l'aise. Un sentiment d'urgence me prit soudain : j'avais l'impression que si je le laissais quitter mon champ de vision, je ne pourrai plus jamais le revoir, que plus jamais je ne pourrais lui reparler, que plus jamais je ne pourrais tenter ma chance. Ma fatigue envolée, je me précipitai à sa suite, le doublai, m'arrêtai et fit volte face pour me retrouver juste devant son visage. Terriblement gêné, je reculai un peu et baissai la tête. Quoi donc ? J'abandonnais ? Je me redressai aussi net.

- Félicitations pour ton nouveau poste, je suis content pour toi.

Blanc. Les mots ne sortaient plus. J'étais là, paralysé, n'arrivant plus à parler à mon propre frère. J'étais là, faible. Désespéré. Le même élan de rage qui m'avait pris peu de temps avant me fit soudain prendre la parole :

- Ça fait longtemps qu'on ne s'était pas parlés... Pardon.

Longtemps ? Une éternité oui ! J'étais vraiment nul. Pourquoi voudrait-il de nouveau de moi ? C'était ridicule. Autant partir. Mais je ne bougeai pas. Car malgré tout, une étincelle d'espoir pulsait en moi, et ce sentiment était si merveilleux que j'en restais béat. L'espoir... C'était si doux, si chaud ! J'avais oublié son existence, quelle joie de le redécouvrir... L'espoir... L'espoir qui brillait dans mes yeux bleu glace, ces yeux fixés sur mon frère.

_________________


Mes persos:
 
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1614
X Points Team : 1526

MessageSujet: Re: Une moule pour chef et un homard pour guerisseur   Sam 15 Mar - 16:49




« Ma nomination»


Homard:
 



CRÉDIT - CSS

_________________

Spoiler:
 

« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
Corn? C'est qui ? Assied toi , fais toi un plat de pâtes , annule tes rendez vous pour 2 jours et je vais t'expliquer son cas .
XIII/XII/MMXI->inscription sur le fow♥

Seigneur du Flood 2015 ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1107
X Points Team : 2749

MessageSujet: Re: Une moule pour chef et un homard pour guerisseur   Mer 7 Mai - 10:51

Lorsque je vis l'étincelle de joie s'allumer dans les yeux de mon frère, je n'en revins pas. Il était heureux, heureux que je sois là... Je l'avais pourtant abandonné, lui et tous les miens. Je l'avais trahi mais il était heureux que je sois là. La petite flamme d'espoir devint un brasier qui m'envahit tout entier et réchauffa mon cœur meurtri. Alors il y avait encore une chance que je vive une nouvelle existence avec ma famille ? Que je ne sois plus seul ? En tout cas, Euphorie du Homard semblait surpris que je me sois tourné vers lui - ou ému peut-être ? - car lorsqu'il ouvrit la gueule, il ne réussit qu'à balbutier.

- O… Oui … Merci ! Je … C’est à moi de m’excuser , je ne suis pas resté vers vous quand plus rien n’allait … Je n’ai fait qu’empirer les choses autant pour notre famille que pour moi .

Incrédule, j'écarquillai les yeux : c'était moi qui étais parti ! Moi qui leur avait tourné le dos, fou de chagrin, moi qui était devenu acerbe avec tout le monde pour cacher ma douleur. Ou alors... lui aussi ? Nous avions tous les deux abandonné nos proches alors que la situation aurait exigé que nous restions soudés pour nous soutenir, comme de vrais frères et sœurs le devraient ? Dans ses paroles perçait la même honte qui me brûlait et j'eux brusquement l'impression que ce sentiment partagé nous rapprochait. Il fallait que nous rattrapions nos erreurs ensemble.

- Il semble que j'ai fait la même bêtise que toi... Je ne me souviens même plus de la dernière fois où je t'ai parlé... à toi ou à nos sœurs. Je ne sais même pas où elles sont.

Je marquai une pause, hésitant. J'avais tellement perdu l'habitude de communiquer, je n'arrivais plus à trouver de mots. Ce sentiment d'impuissance était frustrant, je ne voulais pas le perdre à nouveau ! Refoulant cette peur, je miaulai d'une petite voix :

- Dis... Tu voudrais bien qu'on recommence tout à zéro ? Je m'en veux tellement tu sais... Je n'aurai jamais du vous abandonner...

S'il ressentait la même honte que moi, il accepterait n'est-ce pas ? Et la joie qui avait brillé dans son regard... Il ne pouvait pas en être autrement. Nous allions retisser des liens, même peut-être plus forts qu'avant. Et avec mes sœurs ? Je ne savais même pas si elles étaient vivantes. La panique m'envahit à l'idée qu'elles avaient pu disparaître à tout jamais et que je ne m'étais rendu compte de rien. Comment avais-je pu les quitter ? Je les aimais tellement autrefois... Nuage de Coton... La première née de la portée, si douce que je m'étais toujours senti le devoir de la protéger contre la dureté des autres membres du Clan. Nuage d'Arabesque... La quatrième, une femelle totalement imprévisible, qui pouvait passer d'un calme olympien à une colère noire. C'était ma préférée, celle avec qui je partageais tout. Et enfin Nuage de Souris, la petite dernière... Si fragile à sa naissance que leur mère avait craint qu'elle ne meurt. Mais en grandissant, elle était devenue une boule de poils énergique et en pleine forme. Je l'adorais... Comment avais-je pu toutes les abandonner ? Sans parvenir à les retenir, je sentis les larmes me monter aux yeux.

_________________


Mes persos:
 
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1614
X Points Team : 1526

MessageSujet: Re: Une moule pour chef et un homard pour guerisseur   Dim 1 Juin - 13:50




« Ma nomination»


Homard:
 



CRÉDIT - CSS

_________________

Spoiler:
 

« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
Corn? C'est qui ? Assied toi , fais toi un plat de pâtes , annule tes rendez vous pour 2 jours et je vais t'expliquer son cas .
XIII/XII/MMXI->inscription sur le fow♥

Seigneur du Flood 2015 ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1107
X Points Team : 2749

MessageSujet: Re: Une moule pour chef et un homard pour guerisseur   Mer 20 Aoû - 13:22

Mes larmes brouillaient ma vue, je ne pouvais pas les arrêter, je ne savais même plus si j'en avais envie. Après tout j'en avais besoin de ces petites gouttes d'eau salée, plus elles coulaient, plus je sentais mon cœur se vider de cette tristesse et ce désespoir que j'avais trop longtemps enfermées en moi. On ne se rend pas compte du bien que la parole et les pleurs peuvent nous faire avant de l'avoir vécu, et quand c'est le cas, on se demande pourquoi on ne l'a pas fait plus tôt, et on laisse les larmes inonder nos yeux, encore et encore, jusqu'à que nous ne puissions plus pleurer. Mais quelqu'un vint essuyer les miennes, d'un geste rassurant.

Je levai la tête et vit mon frère qui pleurait lui aussi, me souriant malgré tout. J'avais l'impression de voir dans son regard l'écho de mes sentiments, de pouvoir lui parler comme ça, en silence. Euphorie du Homard s'approcha de moi mon poser son museau contre le mien, affectueusement, mais était-ce la douleur des épreuves qu'il avait traversées qui remontait ? En tout cas il gémit, laissant sa souffrance s'extérioriser, ses épaules s'alléger du poids qui devait peser sur lui. Je voulus moi aussi le rassurer, faire un geste pour lui prouver que je serais toujours là pour lui, mais il me devança en miaulant d'une voix forte, pleine d'une conviction qui émerveilla l'être faible que j'étais encore :

- Oui il faut qu'on recommence tout, qu'on oublie tout. Tu n'as pas à t'en vouloir. On l'a tous fait. On n'était pas prêts pour affronter de si grands soucis, nous n'étions que des chatons. Mais maintenant nous sommes des adultes et il est temps de prendre notre avenir entre NOS griffes.

Je n'avais pas l'impression que tout le monde avait fait comme nous, au contraire, j'avais l'impression d'être le seul à avoir flanché à ce point et je ne pourrai sans doute jamais effacer mon remords. En revanche, j'approuvais totalement le reste de ses paroles : On avait grandi et désormais on trouverait la force nécessaire pour avancer, qu'importe ce que l'avenir nous réservait, on ne se laissera pas abattre. Après tout, nous étions désormais de nouveau ensemble, je savais que cela nous donnerait la force d'avancer. Aussi je souris et lançai la réponse la plus simple du monde, comme si jamais rien ne nous avait séparé, pour laisser derrière nous nos erreurs et notre triste passé :

- Bien parlé. On va chasser ?

_________________


Mes persos:
 
♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une moule pour chef et un homard pour guerisseur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une moule pour chef et un homard pour guerisseur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Réflexions Pour Une Haïti Meilleure
» Manuel-mode d'emploi en vue d'être président, pour les Nuls
» Une baston... Quoi de mieux pour se détendre... et pour boire du Tzinpaf ? (PV Jenna, Laara, Saeko, Clio et Keylo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans 123 :: 123 :: Archives :: RP-