La Guerre des Clans 123
Bienvenue jeune chat sur le territoire de La Guerre des Clans 123.

Inscris-toi vite et viens découvrir la sphère et ses mystères.


Là où le temps s'est arrêté
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


X Messages : 745
X Points Team : 2786

MessageSujet: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Mer 13 Aoû - 18:38

Eria

La silhouette d'un félin se découpa brièvement sur la pierre alors que le soleil entamé son ascension, tapis à présent dans les fourrées pourtant rare, la femelle écaille de tortue avançait d'un pas mesurée. Non loin de là, un jeune écureuil à la fourrure grise profitait des premiers rayons pour grignoter une noisette. Après avoir avancer de deux longueur de queue supplémentaire, la jeune chatte bondit, attrapant sa proie entre ses pattes avant avec une certaine aisance avant de planter ses crocs dans la chair tendre du jeune animal qui retomba mollement entre ses pattes antérieurs. Fière de sa prise, Eria ronronna avant de la prendre avec délicatesse cette fois, se dirigeant vers une grotte dans laquelle elle avait élue domicile depuis moins d'un quart de lune.

La jolie chatte au museau à demi roux s'allongea à l'entrée de cette dernière, entamant son premier repas de la journée avec appétit. Bientôt la mauvaise saison serait là, nimbant le paysage d'une neige blanche et belle, mais terriblement froide et cruelle. Si Eria avait hâte de découvrir la neige, en son esprit, quelques souvenirs rester gravée de ses premiers pas, bien des lunes plus tôt alors qu'elle n'était qu'un chaton. Mais sa curiosité sur ce que serait réellement la vie de solitaire à présent prenait le dessus. Le comportement des autres félins changeraient ils ? Surement, elle le devinait, après tout la fin rend les cœur moins noble. Elle secoua les oreilles à cette pensée avant de lever le museau, entrouvrant la gueule pour percevoir les fumet matinaux. mais elle se figea en sentant l’odeur d'un autre félin, partagée entre le plaisir de faire une rencontre et l'angoisse de tomber sur un matou aussi charmant que l'avait été le félin gris aux yeux vert qu'elle avait rencontré un quart de lune auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 153
X Points Team : 1375

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Mer 13 Aoû - 21:24



Semi-rouquine fait bonnes affaires

[Pv Eria]

Le matin avait commencé calmement. Danse des Corbeaux était revigoré par sa deuxième rencontre avec sa fille -sa deuxième, il comptait encore la retrouver- un jour auparavant. Les saisons de la Vallée étaient bien différentes de celles des Montagnes et Danse des Corbeaux en "souffrait" un tout peu. Il avait sentit -comment me direz vous, il a flair de moineau écrasé- que le temps serait chaud aujourd'hui encore, si bien qu'il se dirigea vers les premières heures de la matinée dans les hauteurs. Il savait que si il grimpait assez haut, il arriverait aux Pics Neigeux. Ça, c'était l'instinct, l'appel de la neige et du froid, des pattes qui s'enfoncent et des aigles courageux .... mais il resterait ici pour l'instant.

Le matou grisâtre était arrivé assez loin, il décida de s'arrêter aux milieux d'arbres et de roches pour se balader et peut être même pour manger et se reposer. Il aimait la vie de solitaire, aucune obligation, toutes actions étaient personnelles, il pouvait aller où il voulait et faire ce qu'il voulait.

S'étirant de tout son long en sautant de roches en roches, il regarda du coin de l'œil les oiseaux qui pialaient au soleil du matin. Il laissa les doux rayons réchauffer son pelage foncé et s'enfonça un peu plus dans les chemins et recoins. Se baladant, il chantonnait des airs que seul lui et les autres bestioles pouvaient entendre.

"Tutu tutu tulutu ! Tutu tutu tulutu ! .. Meow-meow-meow-meow .. meow meow !"

Dit comme ça, ça ne ressemblait à rien, certes. C'était du yaourt pour qui essayait de déchirer les miaulement du matou mais c'était assez mélodieux. Une petite berceuse de détente quoi, simple, on chante ça parce qu'on pense à un air et on l'oublie aussi tôt. La queue se lançant au rythme, il s'arrêta, ses oreilles et sa tête tournées dans la direction d'un trou presque invisible dans l'ombre. Oh ? Meow ... me..ow ... Écho écho ! Dans un petit cri victorieux, Danse des Corbeaux sauta du bas de sa roche vers l'ouverture du vide, du néant, du sombre, du noir et pourtant .. Il s'arrêta devant. Il y avait de la lumière dedans c'était sûr, mais en contre jour -en contre matin plutôt ?- il n'y voyait absolument rien.

Pourtant, curiosité qui l'emporte sur la raison il s'y avance -oui oui, après tout, aller se perdre dans des grottes quand on a aucuns sens de l'orientation, faut l'faire-. Rentrant dans la grotte, il sent le sol qui change sous ses pattes. Le frais de la pierre le fait frissonner. Ça faisait longtemps aussi, se sentiment de fermeté sous les papattes. Amusé, il frotte ses griffes dans un petit grincement qui fait aussi grincer son visage. Le mâle les rentra. D'ici, il s'assit. Il pouvait voir le trou béant de noir ainsi que la sortie si besoin. Léchant son poitrail, il jeta un coup d'œil. Maintenant, il voyait clairement les contours et les formes, les couleurs aussi de la grotte et ohh ! Une jolie demoiselle juste là.

Se relevant rapidement, il lui fait fasse et s'incline comme à son habitude. Quel maladroit, il l'avait pas vu la minette ! Que faisait-elle ici ? Oooh une boule de poils rousse .. Il l'avait dérangé pendant son p'tit déjeuner ? Il s'en excusa intérieurement. Danse des Corbeaux lorgna la demoiselle. Elle était pleine de couleurs ! C'était assez beau, il y avait du roux, du noir et du blanc sur sa face et son corps ... Un peu aléatoirement, un peu fouillis, un peu adorable. De sa voix rôque des montagnes, il parla clairement, bien qu'une pointe franche de joie dans la voix;

"Mes enchantements Demoiselle ! Je vous prie de m'excuser de mon intrusion dans votre .. lieu de vie ? Lieu de repas ? Bref .. ooh, quel est le nom de cette souris volante que j'ai déjà aperçu dans les forêts ? Que faite vous ici ? N'Est-ce pas sombre pour une gracieuse demoiselle comme vous ? Ehh .. excusez-moi je vous envahis avec mes questions ! .. Je me nomme Danse des Corbeaux et vous ? Arpfh, encore une questiiion, pardonnez ma curiosité"

Danse des Corbeaux était un moulin un parole. Il était sérieusement un taré de moulin à parole .. Mais c'est pas grave, c'est ce qui faisait son charme non ? Sa joie et sa bonne humeur .. On rattrape les ratés avec les arguments qu'on a, hmph !

Yellow©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2786

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Jeu 14 Aoû - 18:09

Eria observa la forme féline un peu plus loin, et elle remua les oreilles pour répondre à son signe de bonjour. Que faisait il ici ? Était-ce lui aussi un solitaire ? Elle espéré tomber sur un chat de clan plus agréable que le dernier rencontré si ce n'était pas le cas. Elle se redressa légèrement, se léchant les babines avant de jeter un coup d’œil au reste de sa proie. Le félin venait d'entamer un long monologue sur un ton plutôt enthousiaste, lequel semblait pourtant assombris par la voix du matou. Eria retint un ronron d'amusement avant de répondre de sa douce voix musicale.

- Bonjour ! Tu te trouve ici à l'entrée de mon actuel nid. Et tu es le bienvenue. Tu as faim ?

La jeune femelle se lécha le poitrail afin de lisser une touffe de poil rebelle et également, de retirer un peu de sang du à la proie encore tiède qui gisait, à demi-dévorée devant elle. Les yeux jaune du mâle perçait l'obscurité, mais pour la solitaire, cela n'apportait qu'un peu de présence. Et visiblement, une présence amicale, ce qui ne lui était pas arrivée depuis un moment. elle réalisa soudain que dans sa hâte de répondre au chat gris à la face noire, elle avait oubliée de se présenter. Grattant nerveusement contre la pierre, elle ajouta d'un miaulement qui trahissait sa gêne d'être passé à côté de cette réponse primordiale.

- Au fait, je me nomme Eria.

La curiosité de la femelle écaille de tortue ressurgit pourtant plus vite qu'elle ne s'y attendait et la question se matérialisa dans son esprit assez rapidement. Elle se força pourtant à attendre un peu avant de la poser, laissant le silence apaisant l'envelloper à la manière de la douce odeur de sa mère quand elle n'était qu'un chaton inoffensif. Ses yeux se voilèrent un instant d'étincelle joyeuse alors qu'elle repensait à la solitaire qui l'avait mise au monde, puis finalement, elle ajouta d'un ton trahissant une légère angoisse.

- Tu es un chat de clan ?

Voilà qui était dit. Elle resta donc figée, attendant que le mâle à la longue robe visiblement bien entretenue lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 153
X Points Team : 1375

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Ven 15 Aoû - 13:36



Bon menteur donne satisfaction

[Pv Eria]


S'il avait faim ? Il avait faim ! Mais il attendit gentiment que la jeune chatte continue de parler. Alors ici était sa demeure ? C'était plus grand et spécieux et il y avait une bonne vue sur le dehors. Regarde les murs de pierre des yeux, Danse des Corbeaux songea à son ancienne habitation, une petit grotte entre la glace et la neige, assez grande pour contenir cinq chats bien qu'ils n'étaient que trois au commencement.

- Au fait, je me nomme Eria.

La délicate chatte lissa ses poils et lécha ses babines en passant. Le léger fumet de la proie à ses pieds titillèrent le narine pas très développé de Danse des Corbeaux et celui ci saliva. Il s'approcha un peu plus histoire d'être à une distance normal de Eria mais dit cependant;

- Veuillez m'excusez Eria, je rentre chez prévenir et vous voudriez m'offrir le déjeuner en plus de mon intrusion ? Vous êtes vraiment trop bonne,, ses moustaches remuèrent, mais je ne peux accepter.

Il remercia cependant la jeune femelle alors que celle ci l'interrogea de nouveau. De façon tendue ? Ou alors excitée ? Angoissée ? Danse des Corbeaux ne savait pas ce que la minette attendait si bien qu'il aurait préféré dire la vérité mais .. mais il fallait qu'il teste ce qu'avait dit Nuage de Pluie ! Les chats de Clans ressemblaient fortement aux Colonies des Légendes, alors, après tout, il suffisait qu'il invente et transforme deux trois choses et le tour était joué !

Fier de son idée, il sourit de tous ses crocs à la femelle calico et répondit simplement;

- Bien sûr, j'appartiens aux Clans du Nord, mais je viens d'arriver dans ces Vallées depuis maintenant deux ans, où il y a des chats semblables qui suivent les mêmes coutumes que les miens. Je suis donc ce que vous pouvez appeler un chat de Clan.

Danse des Corbeaux regarda les yeux d'Eria, une cherchant une pointe d'effrayamment ou de satisfaction. Dans les deux cas, il essayerait de rendre la demoiselle la plus contente possible !


Yellow©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2786

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Ven 15 Aoû - 18:40

Eria observa le félin, avant d'enrouler sagement sa queue autour de ses pattes. pourquoi ne voulait il pas de ce repas ? Elle aurait jurer l'avoir vu regarder l'écureuil en salivant. Elle ferma un instant les yeux avant d'incliner doucement la tête, tant en signe de pardon que pour cacher le fait qu'elle était songeuse. Elle rouvrit les yeux quand le félin commença à lui répondre. L'espace d'un instant, sa curiosité repris le dessus, mais son poil s’ébouriffa aussi, souvenir d'une mauvaise rencontre. Elle força son pelage à retomber avant de parler sur un ton qui trahissait autant cette curiosité que l'angoisse.

- Un chat de clan, vraiment ? Le dernier que j'ai rencontré semblait se retenir de m'égorger. Mais apparemment vous, tu ... enfin, vous êtes différent.

La femelle écaille senti le rouge lui monter aux oreilles et elle détourna le regard, cherchant sur la paroi, recouverte de mousse par endroit, une quelconque échappatoire. Mais sa curiosité l'emporta et elle s'allongea, invitant d'un geste de la queue, le mâle à en faire de même alors que dehors, une fine pluie avait commencé à tomber.

- Comment c'est ? De vivre dans un clan ?

Avec lui, s'était différent, elle n'en avait pas peur, il n'avait pas en lui ce froid qu'elle avait découvert chez Blizzard Glacial, le guerrier farouche du clan du Vent. Non, Danse des Corbeaux, s'il semblait, comme tout félin, porter des plaies intérieur, paraissait aussi aimable. Elle se surprit d'ailleurs à ronronner de plaisir. Ils étaient rare les chats qui ne la chassait pas. Elle était une solitaire, une jeune femelle errante. En somme, une gêne pour beaucoup. Elle remua les moustaches en songeant que cette fois, elle était chez elle, du moins pour un temps et que le chat errant à ses côtés pourrait enfin tarir sa soif de savoir. Du moins, jusqu'à un certain stade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 153
X Points Team : 1375

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Ven 15 Aoû - 21:15



Tutoyons-nous d'accord ?

[Pv Eria]


Comme il le pensa, la femelle ne sembla d'abord pas très à l'aise avec le fois qu'il soit un chat de Clan, sa fourrure se dégonfla pourtant, mais elle bafouilla ses derniers mots ce à quoi répondu gentiment Danse des Corbeaux;

"Tutoyons-nous, d'accord ?"

Et alors que son corps gracieux s'allongea, Danse des Corbeaux hypnotisé s'approcha également et se mit dans la même position. Dehors la pluie tomba, enfin ! Après ces nombreux jours de chaleur la pluie rafraichirait le sol brûlant. Mais cela impliquait aussi qu'il devrait rester plus longtemps que prévu dans la tanière de la solitaire. Eyh bien, que cela se fasse ! Elle était charmante, ce n'était pas comme ces deux bourreaux stupides -Blizzard Glacial et Reine des Baies- ! Rangeant ses pattes noire sous son poitrail, il écouta le ronronnement joyeux de Eria.

- Comment c'est ? De vivre dans un clan ?

Relevant la tête vers la demoiselle, il ne réfléchit pas longtemps avant de déclarer, heureux, les sentiments qu'il avait ressentit en vivant avec sa famille;

- C'est .. C'est vraiment convivial. C'est une grande famille après tout, tous le monde s'aide et la joie règne. Le nombre de la communauté fait que l'on se sent en sécurité, rassuré. Bien sûr, il faut parfois faire fasse à des évènements critiques ou malheureux, mais rien n'est plus merveilleux que la vie de Clan.

Il se posa quelques secondes et réfléchit. Il ne fallait tout de même pas cela aille l'air trop bisounours, roses et magnifiques. C'était aussi cruel, cru et brutal.

- Cependant, il y a tout de même certains clans où les chats sont violents et sans pitié. Son échine frissonna et il reprit, Il y a parfois des guerres et des combats sanglants, mais les bons chats ne tuent jamais. Les bons chats sont braves et courageux, mais il n'achève jamais leurs ennemis, c'est .. un code d'honneur des Chats Légendaires.

Danse des Corbeaux ne savait pas vraiment si Eria comprendrait tout ce qu'il disait, mais cela lui faisait plaisir de raconter à quelqu'un d'autre ce à quoi sa mère avait tenu tant d'années. Il avait été blessé en apprenant que les histoires qu'il entendait petit étaient réelles. Pour convaincre Eria que les Clans, c'était bien, il parla de son expérience personnelle, battant doucement de la queue. Il n'aimait pas vraiment parler de lui, mais pour l'occasion, ça irait.

- J'ai été durant quelques années solitaire également. Être libre, c'est magnifique, mais au bout des mois la solitude pèse. Plus personnes à nos côtés pour nous complimenter ou tout simplement nous parler. Ça devient .. fatiguant ? De n'avoir aucun réconfort, aucune personne à protéger, ou à câliner. C'est bien, comme mode de vie, mais le manque se sent rapidement.

Le débit de parole était plutôt calme, mais il ne pouvait s'empêcher de beaucoup parler. Pour inverser les sujets, il interrogea la calico, curieux de ses origines et de sa question.

- Et toi, Eria, d'où viens-tu ? Pourquoi les Clans t'intéressent ?

Yellow©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2786

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Sam 16 Aoû - 8:35

Eria inclina la tête pour toute réponse, soulager de savoir enfin comment parler à ce mâle sans avoir l'impression de pouvoir le vexer. Elle préférait vraiment cette proximité dans les mots que la froide distance que certain imposé parfois, comme s'ils se montraient supérieur. Eria écouta avec attention Danse des Corbeaux, enfin elle aller pouvoir apprendre tout ce à quoi elle passait à côté en vivant errante. Ses yeux devinrent deux fentes alors qu'elle s'imaginait vivre en communauté, connaître beaucoup d'autre chat, côtoyé chaton et ancien. Quel vie fabuleuse. Sa mère aurait elle était moins inquiète, moins dure par moment avec elle dans cette vie là ? Sans doute, mais la suite du récit du félin la fit frissonner. Elle se surprit d'ailleurs à s'être tapi sur elle-même comme si les combats dont il parlait faisait soudain rage autour d'elle. Elle s'imaginait le sang gouttant des blessures, ce même sang qui l'effrayait tant. Elle déglutit difficilement, essayant de calmer son souffle qui, tout comme les battements de son cœur, s'étaient emporté dans une course folle. Le calme revint peu à peu et ses yeux - qui s'étaient dilaté - finirent par redevenir plus calme. Nul doute que le mâle à la belle et longue fourrure face à elle avait remarqué cette peur qui avait envahis la femelle écaille.

Eria ferma les yeux, bercer par la suite du récit, elle connaissait cette vie de solitaire, le plaisir de courir là ou on le voulait, de chasser quand on le désirer. La joie que procure la liberté de pouvoir s'installer n'importe où et de faire des rencontres sans cesse. Mais elle savait aussi que toutes ses rencontres n'étaient pas toujours bonnes, que lorsqu'on était blessé ou malade, on ne pouvait compter sur personne. Une boule lui obstrua la gorge un faible instant et elle cligna des yeux pour l'aider à partir, tout comme pour masquer que ses yeux vert s'étaient mis à briller de peine. Finalement, elle redressa les oreilles, pour répondre d'une voix toujours aussi douce et musicale, quoi qu'un peu terni par les sentiments étrange qui se succédaient en elle.

- Moi ... il n'y a pas grand chose à dire, je suis née dans des collines ou la vie n'a jamais étaient facile. De chaque côté de ce petit bout de territoire, il y avait un clan. Ses deux clans là n'ont jamais été un problème, sauf à la chasse. Ma mère ... avant qu'elle ne meurt, me disait toujours de bien surveiller le marquage de ses chats. Je crois qu'elle en avait peur, mais en même temps, ses histoires me fasciner.

Eria laissât à Danse des Corbeaux le temps d'ingurgiter toutes ses informations, essayant pour sa part d'oublier la mort de sa mère. Un renard en était responsable et la jeune chatte savait que dans un clan, cela aurait pu changer. Oui, si plusieurs chats s'étaient tenu là, peut-être que pas un seul n'aurait été blessé et que sa mère aurait pu continuer à lui inculquer son savoir au lieu de mourir. Elle frémit à ses douloureux souvenir avant de se rappeler où elle était. Si sa tristesse ne s'effaça pas, sa joie de vivre la masqua immédiatement.

- Ce qu'il y a de drôle, c'est que ce même marquage, j'ai un peu de mal à le repéré. Ce qui n'est pas forcément une bonne chose en fait. Mais je m'y suis habituée, c'est comme pour chassé, je repère mon gibier bien plus souvent à la vue.

Elle remua les oreilles, changé de sujet lui faisait du bien. Oui son odorat était un peu faible, mais peu importait, elle arrivait parfaitement à survivre avec. Il lui fallait juste un peu plus de temps que d'autre pour repéré les fumets. Mais les proies sont rarement immobile et son ouïe s'était bien développer, lui permettant de repéré ses proies avec une certaine aisance. Mieux, souvent, elle savait différencier un écureuil d'une souri qui grignoter rien qu'au bruit de leur dent sur leur repas. Elle remua les moustaches, de nouveau joyeuse. Elle ne s'en sortait pas si mal, et plus important, elle était libre d'aller là ou bon lui semblait, même si une part d'elle espérait rejoindre un clan le jour ou elle aurait un compagnon, afin de ne pas avoir à craindre pour la vie de ses chatons, ne pas connaître la même peur qu'avait connu sa mère pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 153
X Points Team : 1375

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Lun 18 Aoû - 18:03



Si c'était possible ?

[Pv Eria]


Alors que Eria lui parlait de sa vie, Danse des Corbeaux l'écoutait calmement. Il éprouvait envers les mères un grand respectueux. Encore une fois, dans les histoires de vie qu'il entendant, le père n'était pas présent. Mais où étaient-ils ces braves mâles quand il fallait s'occuper de leur conjointe et de leurs enfants ? Danse des Corbeaux ne ressentait pas particulièrement de "haine" envers les pères, non, il était d'ailleurs très impressionné par les mâles en général. C'était juste que, quand on lui racontait que le père n'avait pas été présent, dans sa tête, c'était toujours "ahah ! mais bien sûr que voulez vous d'autre ?". Il ne le dit cependant jamais, aux risques de faire une faute. Il ne voulait pas avoir à s'excuser platement après une réponse froide "Mon père est mort". Ça serait gênant et Danse des Corbeaux n'était pas là pour embêter les gentilles personnes qui consacraient de leur temps à lui parler !

Alors que Eria lui parlait courageusement de la mort de sa mère, Danse des Corbeaux baissa les oreilles dans un air désolé, il n'avait pas rappeler cela aux gens comme il n'aimait pas se rappeler la disparition de sa propre famille. Laissant un petit silence agréable se répandre, la calico reprit;

- - Ce qu'il y a de drôle, c'est que ce même marquage, j'ai un peu de mal à le repéré. Ce qui n'est pas forcément une bonne chose en fait. Mais je m'y suis habituée, c'est comme pour chassé, je repère mon gibier bien plus souvent à la vue.

Les moustaches de Danse des Corbeaux remuèrent, amusé. Lui aussi il avait un nez pitoyable, et d'ailleurs il se perdait tous l'temps ! Il se faisait donc régulièrement poursuivre par des chats fous furieux, s'amusant comme un petit fou. Mais son regard s'assombrit en repensant à Reine-des-Baies. Il balaya ça de son souvenir et de ses pensées, et continua la conversation sur son même ton joyeux, tout sourire.

- J'ai également un odorat qui n'en fait qu'à lui, et je me perds très souvent, ce qui me vaut beaucoup d'ennuis. Il rigola doucement, et ses léchant la patte gauche, il continua. Ici les proies sont dures à chasser, dans les Montagnes, le vent souffle régulièrement, il faut donc plutôt s'occuper de ne pas se faire remarquer des oiseaux .. mais ici tout semble étrange à mon habitat naturel, c'est amusant ! Il y a beaucoup de dangers mais la vie intéressantes. La vie te plait ici ?

Laissant le bruit de l'eau qui claque sur les roches et qui s'écoule dans l'herbe le bercer, Danse des Corbeaux secoue la tête, et se passe la patte sur l'oreille. Il regarde Eria dans ses grands yeux verts semblables à des billes rondes.

- Voudrais-tu rejoindre un clan si un jour ils t'ouvraient leurs portes ?

Yellow©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 745
X Points Team : 2786

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   Mer 27 Aoû - 20:36

Eria apprécia le geste de Danse des Corbeaux. Il n'y était pour rien, sa mère était morte et pour elle, la jeune chatte vivait sa vie comme elle l'entendait. En solitaire. Libre d'aller partout, désireuse de tout découvrir. Même si parfois, cette solitude était amer, froide et pesante. mais pas aujourd'hui car le mâle était là, son pelage détonnant un peu dans le paysage même si son masque noir lui donnait un air un peu triste aux yeux de la jeune femelle.

- On a un point commun pas très agréable alors.

Eria plissa légèrement les yeux d'un air espiègle avant d'écouter attentivement le matou. Pour lui, tout ici était étrange, pour elle, ce lieu était certes différent de là où elle était né, mais les proies ne lui semblait pas bien différente. Elle réfléchit à sa dernière questions, laissant les secondes s'étirer à l'infini avant de prendre une profonde inspiration. Les mots se déversèrent de sa gueule comme un torrent fougueux avant de devenir un doux ruisseau reposant. Aussi paisible que les fines gouttes d'eau qui tombait à l'entré de la grotte, rideau rendant le paysage presque irréel.

- Je crois que oui, mais, je ne sais pas. La vie me plais, aucunes limites. Cependant ... J'aimerai un jour avoir des chatons ... et la vie en clan semble plus sur ...

La chatte écaille de tortue se replia un peu sur elle même, autant pour chasser l'impression soudaine d'être mal à l'aise que le froid qui lentement, avait commencé à sinué dans la grotte à la manière d'un serpent. Il lui suffisait de s'enfoncer un peu plus dan,s les ténèbres pour retrouver sa litière, mais elle en voulait pas quitter le matou si gentil avec elle. Finalement elle posa ses prunelles vertes comme les jeunes pousses sur le félin avant de miauler d'un ton doux et amical.

- Viens, allons jusqu'à ma litière, ce sera plus confortable pour parler.

Sans attendre le chat, elle se leva. D'où elle venait, un peu plus bas dans la vaste sphère, il faisait plus chaud, même si la mauvaise saison était encore loin. La jeune chatte savait d'instinct que cela n'était que le début. Elle ronronna légèrement en retrouvant la mousse douillette sur laquelle elle s'assit, observant la pluie qui tombait plus dru en cet instant, musique entêtante. La silhouette de Danse des Corbeaux lui apparu en cet instant presque inquiétante, pareil à celle du terrible Blizzard Glacial qui l'avait chassé sans ménagement, et pourtant, gentillement à vrai dire. Elle secoua les oreilles pour chasser le souvenir du chat avant de poser une dernière questions.

- Où compte tu aller quand la pluie aura cesser ? Moi, je sais déjà que je ne tarderai pas à partir, même si je sais que rien au nord n'est sur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenons nous dans les grottes, pendant que ...[PV Zeit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans 123 :: 123 :: Archives :: RP-