La Guerre des Clans 123
Bienvenue jeune chat sur le territoire de La Guerre des Clans 123.

Inscris-toi vite et viens découvrir la sphère et ses mystères.


Là où le temps s'est arrêté
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Test de résistance de la paroi [ME]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


X Messages : 462
X Points Team : 1578

MessageSujet: Test de résistance de la paroi [ME]   Jeu 25 Sep - 22:14


Test de résistance
|Ou l'art de foncer tête baissée|


Rêve de Chouette dressa les oreilles lorsqu’il perçut un mouvement sur sa gauche. Il s’aplatit sur le sol et commença à approcher doucement, pas à pas. Il espérait de tout cœur que la cause du mouvement soit comestible : ça faisait un bon moment qu’il rodait dans la Vallée des Vents sans avoir trouvé encore la moindre proie, et il en avait assez de tourner en rond. En plus, le nouveau territoire était plus plat que l’ancien à cet endroit et donc plus monotone, ce qui avait mis Rêve de Chouette d‘humeur assez nostalgique. Les collines des anciennes terres du vent lui manquaient. Ici, le paysage était visible très loin et cela le perturbait. Tout était différent de là où il avait grandi et il n’arrivait pas tout à fait à s’y habituer.


Mais il avait enfin trouvé une proie. Encore quelques mètres et il put voir la voir ; c’était un jeune lapin qui mangeait entre deux hautes touffes d’herbes. Se décalant vers la gauche pour être sous le vent et ne pas se faire repérer, le chasseur continua son approche en redoublant de précautions. Hors de question que l’animal lui échappe ! Lorsqu’il ne fut plus qu’à quelques mètres, le guerrier banda ses muscles et s’apprêta à bondir, quand les choses s’accélérèrent, trop vite pour qu’il puisse réagir.

Un aigle fondit du ciel à toute vitesse, droit sur le lapin, visiblement décidé à voler au chasseur sa proie. Mais son instinct de survie sauva l’animal, qui évita l’attaque au dernier moment et s’éloigna en bonds rapides. Sans prêter attention au rapace dépité qui reprenait son envol après un atterrissage un peu bancal, Rêve de Chouette se lança à la poursuite du lapin, en espérant être capable de le rattraper.

Il tira sur ses muscles et allongea sa foulée, décidée à ne pas lâcher sa proie maintenant qu’il l’avait trouvé. Mais l’animal avait pris une sacrée avance, et le chasseur n’arrivait pas à le rattraper. Alors il puisa dans ses réserves et accéléra encore, sentant le vent de la course sur son pelage et dans ses oreilles. Le paysage devenait flou autour de lui et il ne voyait plus que le lapin devant, qui grossissait au fur et à mesure qu’il le rattrapait. Encore quelques mètres…

Soudain, le lapin fit un écart et partit vers la droite alors que Rêve de Chouette continuait sur sa lancée sans pouvoir s’arrêter. Il tourna la tête pour continuer de suivre sa proie des yeux et tenta d’infléchir sa course mais il n’avait pas l’explosivité du lapin et son mouvement était bien plus lent. Avant qu’il n’ait pu changer de direction, il se retrouva soudain par terre sans bien comprendre comment, incapable d’aligner deux pensées cohérentes. Par instinct, il essaya de se remettre debout, mais ses pattes ne le portaient plus et il retomba pitoyablement sur le sol. Que…. Comment ? Un choc. Un choc brutal, terrifiant. Comme s’il avait percuté un mur. Ou comme si un mur l’avait percuté.

Alors il le vit, aussi réel que par le passé. Le mur d’eau. Immense. Implacable. Rêve de Chouette se tenait devant, les jambes flageolantes mais incapable de bouger. L’eau avançait vers lui, si claire mais si terrifiante qu’il avait l’impression de se liquéfier de l’intérieur avant même que la vague ne l’ait atteint. Puis le choc, à nouveau. Le mur. La panique. L’air qui s’échappait de ses poumons, et la vie qui s’enfuyait à sa suite, le laissant aussi démuni qu’un nouveau-né. La panique. L’eau. La mort qui s’approchait. Plus près. Toujours plus près.
Rêve de Chouette prit une grande inspiration et ouvrit les yeux. Mais ne vit rien. Un instant, il fut à nouveau englouti par la panique. Pourquoi était-il aveugle? Etait-il mort ? Pourquoi tout était noir ? Mais sa vision finit par s’éclaircir, au même rythme que ses pensées. Bientôt, il distingua le ciel au-dessus de sa tête, et l’éclat de la paroi de la sphère sur laquelle se reflétait le soleil de l’après-midi.

Il resta allongé un long moment, incapable du moindre mouvement, tant sur le plan physique que psychologique. La vision d’horreur était passée, mais un vent de panique soufflait toujours sur l’esprit du guerrier crème. Des vagues de souvenirs enfiévrés s’attaquaient à son esprit confus, lui faisant revivre encore et encore de douloureux moments. Ca ne s’arrêterait donc jamais ? pensa-t-il avec désespoir.

La tête douloureuse et le corps guère plus vaillant, Rêve de Chouette parvint finalement à s’allonger sur le ventre, ses pattes encore tremblantes repliées sous lui. Il leva la tête vers la paroi de verre qui le surplombait, remarquant seulement maintenant à quel point il était proche de la base du mur. Du mur. Il le fixa un moment stupidement tandis que son esprit commençait à recoller les morceaux et à tenter de donner un sens à ce qui lui était arrivé.

Il avait percuté la paroi de la sphère. C’était l’explication la plus logique. Il avait été tellement concentré sur son lapin qu’il n’avait même pas remarqué qu’il fonçait dessus. C’était si stupide ! Rêve de Chouette n’en revenait pas d’avoir fait une chose pareille. Il ferait mieux de ne pas en parler à ses camarades, ou il serait la risée du clan pour des lunes ! Malheureusement, il se rendit vite compte qu’il n’aurait pas le choix. Ses premières tentatives pour se relever furent de lamentables échecs et même lorsqu’il fut enfin debout, le monde continua de tourner autour de lui.

L’esprit toujours vaseux, Rêve de Chouette entreprit de rentrer au camp. Sans doute que Pelage de Lièvre pourrait faire cesser les martèlements dans son crâne et la douleur lancinante à ses tempes. Il se mit donc en marche d’une démarche chancelante. Plusieurs fois, il dut s’arrêter alors que son esprit revivait le choc, ravivant son angoisse et le laissant frissonnant et glacé. A chaque fois, il s’allongeait le temps de retrouver son calme puis repartait, l’esprit concentré sur son but.

Mais le paysage défilait, toujours un peu bancal, et le camp n’était toujours pas en vue. Quelle direction devait-il prendre ? Ou devait-il aller déjà ? Alors que le guerrier, en état de choc, avait cessé de chercher à se diriger et marchait au hasard sur la lande, une voix se fraya difficilement un chemin dans les brumes de son esprit :

Rêve de Chouette ? Rêve de Chouette ! Ca va ? Tu es blessé ?

Il connaissait cette voix. Elle lui était familière, et amicale. Elle le ramènerait à la maison. Oui, il pouvait lui faire confiance.

Il sentit une épaule soutenir la sienne, et se laissa guider, marchant sans protester à côté de l’autre félin. Il était heureux de constater que le monde tremblait un peu moins. Il fit un effort pour se concentrer sur la voix et sur les paroles qu’elle prononçait, mais les mots s’effaçaient de son esprit avant qu’il ait pu les comprendre. Il parvint tout de même à mettre un nom sur la voix bienfaisante, un nom venu de ses souvenirs. Zéphyr Venteux. Une guerrière de son clan.

Il eut l’impression de perdre plusieurs fois conscience sur le trajet et ne reprit véritablement connaissance que lorsque Zéphyr Venteux l’aida à passer le Gué. Il perçut vaguement les miaulements des autres membres du clan autour de lui mais ils demeurèrent à la frontière de son esprit, incompréhensibles et désincarnés. Il ne voyait plus que ses pattes, sur lesquelles il devait se concentrer pour ne pas tomber.


Cela finit tout de même par arriver, mais comme personne ne tenta de le relever, Rêve de Chouette se dit qu’il devait être arrivé. Il s’abandonna alors à la douleur et à un sommeil heureusement sans rêve. Il réfléchirait au reste plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Test de résistance de la paroi [ME]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans 123 :: 123 :: Archives :: RP-