La Guerre des Clans 123
Bienvenue jeune chat sur le territoire de La Guerre des Clans 123.

Inscris-toi vite et viens découvrir la sphère et ses mystères.


Là où le temps s'est arrêté
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ce moment où tu te dis: Pourquoi je ne suis pas resté chez moi? [ME]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Protecteur de 123
Protecteur de 123

avatar


X Messages : 183
X Points Team : 1483

MessageSujet: Ce moment où tu te dis: Pourquoi je ne suis pas resté chez moi? [ME]   Mar 27 Jan - 17:32

Perle de Lys s’ennuyait. La patrouille de chasse venait de partir et comme elle avait participé à celle du matin, personne ne lui avait demandé de participer à celle-ci. Elle aurait très bien pu aller chasser toute seule ou même faire un petit tour dans le bois des Brumes mais voyez vous son père la regardait depuis l’antre des guerriers à travers les branches. La petite chatte blanche ne pouvait pas le voir  mais elle pouvait sentir son regard au poser sur elle  et si elle faisait mine de sortir du camp, il n’hésiterait pas à s'extirper de son nid douillet pour la suivre à une bonne distance de 2 mètres. Les deux autres chats qui étaient passés guerriers en même temps qu’elle était sorti avec les mentors pour entraîner les apprentis. Là encore vous pouvez vous dire: Pourquoi n'est-elle pas allé avec eux? Si malheureusement au cours de l'entraînement elle se faisait mal ne serait ce qu’aux coussinets son père étranglerait (dans le cas où un chat peut étrangler un autre mais bon avec son père tout est possible) avec sa queue celui qui a osé blesser sa fille chérie. La chatte était donc là au milieu de la Digue assise dans les herbes sauvages et elle pensait, elle pensait à un moyen de sortir sans que son père puisse avoir le temps de la suivre. Elle avait déjà essayé plusieurs tactiques au paravent. Seule une avait marché mais cela impliquait une souris, un bout de bois et une crotte d’oiseau (il est mieux que vous ne vous posez aucune question)  et elle n’avait aucun des ces éléments sous la patte pour le moment. Elle fixa de ses petits yeux émeraudes la tanière des guerriers et elle crut bien voir deux petites fentes jaunes qui la fixaient au milieu des branches. Elle secoua la tête. Soudain, lui vient une idée. Elle était rapide, petite, agile. Elle estima la distance entre sa position et la sortie du camp. Jugeant en être capable, elle s'élança.

Elle détala comme si un renard était à ses trousses, son pelage se gonfla comme à chaque fois qu’elle avait peur ou qu’elle était énervé, elle devait ressembler à une petite boule de poil blanche gonflé. Elle fut bientôt hors du camp. La voilà qui courait comme si sa vie en dépendait, sans jeter un regard en arrière pour vérifier si son père la suivait. Elle couru tellement vite et tellement loin qu’elle dépassa la frontière sans s’en rendre compte. Quand elle fut à bout de souffle, elle s’autorisa une pause. Elle se trouvait devant les Cavernes et elles empestaient la mort à pleins nez. Le souvenir de sa mère mourante la fit reculez de quelque pas et elle envisageait même de rentrer pour affronter le courroux de son père mais un petit miaulement la retiens. ll venait d’une des fissures assez large pour qu’un chat de taille moyenne puisse s’y faufilé. Le miaulement était faible, mourant. Prise de pitié, elle se glissa dedans. Il faisait noir  et le tunnel était étroit mais grâce à sa petite taille elle ne se sentait pas enfermé. Elle fronça le museau, l’odeur de mort était encore plus forte ici. Elle aurait du se méfier vu que le nombre de chats atteints de mal noir augmentait un peu partout dans la sphère mais le souvenir de sa mère malade la hantait toujours. Elle devait vérifier par elle même si elle ne pouvait rien faire pour ce pauvre chat.

Elle arriva bientôt à un nid. L’odeur était partout. Le chat était étendu sur le flanc au fond, sa respiration était saccadée, et son flanc se soulevait irrégulièrement. Il n’en avait plus pour très longtemps. Perle de Lys resta à l’entrée car elle n’osait pas s’approcher de peur d’ attraper le mal noir car oui elle avait bien reconnu la maladie, ce n’était pas difficile non plus vu l’odeur. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était resté là avant que le chat se mit à bouger. Il se tourna vers Perle de Lys qui avait encore une fois doublé de volume et ressemblait à une boule (non c’est pas drôle arrête de rire), il essaya de parler et voyant qu’il n’y arrivait pas fit non de la tête comme pour lui dire de ne pas s’approcher. Il reposa sa tête contre le sol.
-B...bonjour? Tu es un solitaire?
Les oreilles du chat bougèrent au son de la voix de Perle de Lys.
-Ma mère est morte que j’étais encore un petit chaton...elle est morte du mal vert…
Qu’est ce qu’on pouvait dire à un chat atteint du mal noir? Personne n’y avait jamais survécu. Elle s’allongea à l’entrée et resta les yeux fixé sur le chat, elle regarda son flanc se soulever, elle fut prise de panique un bon nombre de fois quand elle crut qu’il ne respirait plus. Au bout d’un moment, il releva la tête encore une fois et posa son regard sur la petite chatte blanche.
-Je m’appelle Glen et toi?
Sa voix était enroué et pratiquement incompréhensible.
-Je m’appelle Perle de Lys…
-Ravi de faire...ta connaissance..tu es une chatte de clan non?
La chatte fut surprise que ce solitaire connaisse les clans, dans d’autres circonstances elle aurait voulu savoir comment il pouvait les connaître mais là…
-Vous croyez à la vie éternelle je crois non? Raconte moi…
Perle de Lys lui raconta. Elle lui raconta que tous les guerriers, chatons et anciens allaient à la fin de leur vie chasser pour l’éternité au côté de leurs ancêtres, elle lui raconta que parfois ils communiquaient avec les guérisseurs pour les aider à faire des choix ou dénouer un problème et elle lui raconta que c’était eux qui donnait aux chefs leurs vies. Glen mourut bercé par sa voix. Perle de Lys se releva, pris quelques feuilles qui étaient rentrées dans la grotte (allé savoir comment) et les disposa autour du corps.
-Puisse tu à jamais chasser aux côtés du clan des Étoiles.    


Accablé la jeune chatte s'engouffra dans le tunnel par où elle était rentrée. Elle ressorti de la grotte. Le soleil avait disparu. Son père devait être très inquiet, bon ok il devait être terrifier de peur entrain de crier sur tout le monde. Quand elle arriva, tout le monde fut soulagé (pas de la voir saine et sauve, non, juste qu’ils pouvaient enfin tous dormir). Son père ne la gronda même pas, surement du au regard emplit de douleur qu’il lut dans les yeux de sa fille. Elle rapprocha son nid du sien et s’endormit contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ce moment où tu te dis: Pourquoi je ne suis pas resté chez moi? [ME]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi Aristide ne rentrerait-il pas chez lui ?
» Dmitara ▬ I'm new in town !
» Steph84: Pourquoi je me suis inscrit sur votre forum ?
» Pourquoi n'y suis-je pas arrivé ? [Libre]
» Ebe&Tal • Pourquoi tu m'suis toi ?!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans 123 :: 123 :: Archives :: RP-