La Guerre des Clans 123
Bienvenue jeune chat sur le territoire de La Guerre des Clans 123.

Inscris-toi vite et viens découvrir la sphère et ses mystères.


Là où le temps s'est arrêté
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Chasse en solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Protecteur de 123
Protecteur de 123

avatar


X Messages : 96
X Points Team : 1519

MessageSujet: Chasse en solitaire   Dim 19 Jan - 23:50

L'aube pointait entre les nuages et les pins qui bordaient les contours du camp. La faim tenaillait le ventre de Chien Balafré. La pile de gibier était vide, comme à son habitude; le clan mangeait à sa faim, mais ne se souciait pas du lendemain. Juste l'envie de l'instant compte dans le Clan de l'Ombre. S'était quelque chose de déplorable, mais il fallait vivre avec. Le ciel était hermétiquement gris, d'un gris clair rassurant. Qui annonçait la pluie qui ferait peut-être sortir les proies de leur trou. La lieutenante ne semblait pas pressé d'organiser des patrouilles. Plutôt, elle papotait avec des apprentis récemment nommé. Pfou, des bons à rien. Juste à se plaindre que les pins qui servent de tanière des apprentis laissaient passer la pluie de la veille. Et elle, au lieu de leur donner une leçon d'éducation comme on en fait que dans l'Ombre, elle, elle compatit et leur promet un réparation dès que possible. Le matou sombre la trouvait pitoyable. Juste penser que cette chatte allait devenir un jour leur chef le révoltait. Il détourna le regard, dégouté. Il sortit du camp sans un mot ou un regard pour le chat de garde. C'est limite si il lui aurait pas craché au visage tellement il était énervé. Mais ça aurait été injuste. Il se dirigea directement au Nord. Il n'était jamais allé à l'arrière du camp. Depuis celui ci, on voyait se découper des sommets enneigés. Ces montagnes mystérieuse lui donnait envie de tout oublier. Se perdre avec son esprit et mettre à part ses préoccupation et son clan. Chien Balafré s'arrêta un minute au haut du colline et admira les pics qui lui faisaient face. Les cèdres lugubres lui donnaient envie de s'élançait parmi eux. Pour n'importe qui, cette vision aurait donné froid dans le dos, mais une force lui donnait envie de découvrir chaque recoin. Et puis, il pourrait toujours attraper une ou deux proies proies. Personne lui en voudrait de s'être éclipsé un matin d'aménagement de camps pour aller chasser. Alors qu'il s'avançait entre les pins, il sentait que son esprit se vidait de toute ses idées noirs. Rien ne vint troubler cette sensation de bien être. Un merle chanta dans une branche au dessus de sa tête. Une envie irrésistible d'attraper un volatile lui survint. Planter ses crocs dans la nuque d'un oiseau lui donnait des frissons d'excitations. Un rongeur sorti du pied d'un cèdre. Pourquoi pas, se dit Chien Balafré. Après tout, un oiseau ou une souris, sa reste une proie pour le camp. Il s'accroupit, avança pas à pas vers sa victime, puis, s'élança d'un bond, et atterrit sur la souris de tout son poids. Pas besoin de la mordre, elle était morte sur le coup. Un peu aplatit mais apparemment pas mal nourri. ce sera un bonheur à savourer. Le matou espérait juste que ce ne serai pas un de ses apprenties qui mettraient la patte sur ce repas. Ils ne le mériteraient pas. Peu à peu, avec le soleil qui montait dans le ciel, la nature prenait vie. Les proies sortaient de leur terrier. Les oiseaux se réveillaient. Le guerrier marron se promenait en suivant le tracé de proies offertes par le clan des étoiles. Une souris, deux rouge-gorges, et serpent qui prenait le soleil sur un tas de pierres éboulés. Le soleil était justement sorti. En grimpant un peut dans les hauteurs, Chien Balafré apercevait le camp en contre bas. Au loin se dessinait la Forêt des Morts. Il se promit d'aller la découvrir au plus tôt. Alors qu'il redescendait avec précaution, le soleil bas d'hiver fut caché par un pic et le froid le prit violemment. Il faisait beau midi, il semblait au guerrier que le soir tombait déjà. Il décida de rentrer au camp. Mieux valait ne pas trop attendre. Madame la Lieutenante pourrait être outré de cela. Au passage, le matou ramassa les proies attrapées plus tôt, ce serai dommage de les laisser à des charognards. Devant l'entrée du camp, quelques anciens bavardaient gaiement. L'un d'eux essaya de cacher son sourire amusé qu'il fit en voyant arriver Chien Balafré. Il avait l'air un peu ridicule, avec ses deux oiseaux et sa souris dans la gueule, le serpent pendant autour de son cou. Un autre, Pelage de Cerf, semblait plus impressionnait que autre chose. Le guerrier appréciait cet ancien. Il était un ami de son père et l'avait aidé lorsque son père avait du rejoindre la tanière du guérisseur. Il avait gagné mutuellement gagné le respect de l'autre. Le groupe se fendit en deux pour le laisser passer. En rentrant dans le camps, son regard tomba sur la lieutenante en train de donner des ordres à des patrouilles de chasses. Tiens, se dit Chien Balafré, elle s'est rendu compte à l'heure de son déjeuné qu'il n'y avait rien à manger. Il était temps. Le guerrier s'avança la gueule toujours remplie de proie, vers le tas de gibier toujours vide. Il déposa le tout, s’empara de la souris, et la porta jusqu'à la crevasse dans la roche où s'était installé les reines et leurs petits. Une jeune reine qui devait pas avoir plus d'une douzaine de lune vint à sa rencontre. Il se demanda comment elle avait pus avoir des petits à un si jeune âge. Mais la gentillesse avec la quelle elle accepta lui balaya cette pensée. En retournant auprès du tas de gibier, il remarqua que quelques anciens s'étaient déjà rassemblé. Ils décidèrent de prendre le serpent et de se le partager. Il ne restait que les deux rouges-gorges sur le tas. Il s’empara d'un des deux et chercha du regard avec qui il pourrait le partager. Son regard se posa d'abord sur les deux apprentis si s'affairaient sur le toit de leur tanière. Ils devaient s'être rendu compte qu'ils feraient mieux de le réparer eux même. Puis son regard se posa sur Brise d'Été, l'apprentie guérisseuse du clan, qui semblait faire le point sur ses réserves. Lorsqu'il lui proposa de partager son morceau de viande, sa réponse fut positive. Là, sous un pin, Chien Balafré savourait son morceau de viande en observant les montagnes qui apparaissaient derrière les conifères qui se balançaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrouille.deviantart.com/gallery/


X Messages : 1614
X Points Team : 1588

MessageSujet: Re: Chasse en solitaire   Sam 16 Aoû - 20:40

Rp fini/mort je verrouille

_________________

Spoiler:
 

« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
Corn? C'est qui ? Assied toi , fais toi un plat de pâtes , annule tes rendez vous pour 2 jours et je vais t'expliquer son cas .
XIII/XII/MMXI->inscription sur le fow♥️

Seigneur du Flood 2015 ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Chasse en solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse aux sangliers
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans 123 :: 123 :: Archives :: RP-