La Guerre des Clans 123
Bienvenue jeune chat sur le territoire de La Guerre des Clans 123.

Inscris-toi vite et viens découvrir la sphère et ses mystères.


Là où le temps s'est arrêté
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Délivrance [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


X Messages : 1271
X Points Team : 3087

MessageSujet: Délivrance [LIBRE]   Mar 18 Mar - 0:20

HRP:
 

Nuage de Vérité est maintenant incapable de ressentir la température extérieure.
S'il faisait chaud, elle aurait froid. Au milieu d'une tempête de neige elle crèverait de chaleur. La sueur trempe sa fourrure et colle les poils de son cou malgré de violentes décharges glacées qui la font frissonner, non, grelotter, et c'est un miracle si personne n'entend les claquements des os qui s'entrechoquent.
Quand à la douleur, elle est insupportable, et fait presque oublier les autres affres physiques. Parfois elle reflue le long des jambes et Nuage de Vérité respire à nouveau, pantelante. Alors la vague reprend, attisée par ce bref répit, grimpe sur ses cuisses et s'insère dans son ventre, insidieusement, féroce. Un serpent plantant ses crocs dans la chair fragile. Une bête griffant les chaudes entrailles. Nuage de Vérité voudrait hurler. Elle se mord la patte pour ne pas le faire.

La petite chatte s'est installée dans le creux d'un rocher que l'on a réservé aux anciens - or, il n'y en a pas. Elle a préféré le secret de cette cachette à la sécurité de l'antre du guérisseur, ou de la tanière des Reines. Elle a trop honte. Les voix de la rationalité lui soufflent que c'est débile, qu'on la découvrira tôt ou tard, qu'elle doit penser avant tout à sa santé et à celle de ses petits. Mais Nuage de Vérité n'est pas un être rationnel. C'est une petit chatte apeurée et seule affrontant comme elle peut la plus grande aventure, donner la vie. En solitaire. Au départ ils étaient deux ; maintenant il n'y a personne pour la veiller tandis que les petits l'écartèlent, la déchirent de l'intérieur.

Seule, elle ne le sera bientôt plus. L'apprentie ne sait pas combien ils sont, mais elle est certaine qu'elle ne les abandonnera jamais. Sa fibre maternelle vole très haut malgré la souffrance, elle les protégera ses bébés, leur évitera la peine de l'abandon. Elle sera une mère aimante, protectrice, les soutiendra toujours, pas comme son père qui les abandonnés à leur sort, sa mère morte trop tôt, et Comète, non Sursaut, non Comète! qui la laisse ainsi… AH
Et si elle mourrait? Non, elle ne doit pas. À la pensée de Nuage de Comète la douleur s'intensifie mais semble aussi s'adoucir, s'édulcorer. Un dernier éclair la traverse de part en part, raidissant ses jambes et crispant son bassin, tandis que tourbillonnent pèle-mêle quelques souvenirs, des images, des sensations surtout: sa fourrure, son regard… Et soudain une délivrance, la sensation qu'une chose lui échappe. Hoquetante, Nuage de Vérité courbe son corps endolori vers une petite masse de chaire et de nerfs qui piaule faiblement, juste le temps de saisir de ses fins crocs les mamelles maintenant gonflées. Il est d'un léger roux, presque doré, son éclat troue la nuit, la jeune reine sent le nom s'imposer comme une évidence:

- Boule d'Espoir…

Mâle? Femelle? Sûrement un garçon, Nuage de Vérité n'en est pas sûre, elle s'en moque, elle l'aime déjà. Sa langue rapeuse ébouriffe le petit, l'empêche presque de téter, il grogne, elle l'ignore, son coeur déborde de tendresse. Mais la douleur revient, le travail n'est pas terminé. Cette fois-ci l'apprentie sait à quoi s'attendre mais ce n'est pas plus supportable pour autant, sa tête se renverse, ses yeux se révulse sous l'assaut, elle oublie le petit être accroché son ventre. Le souffle coupé, elle sent à peine l'intensification de la souffrance tant ses synapses sont saturées. Un long moment l'univers n'est pour elle qu'une longue nappe noire ponctuée d'étincelles de souffrances, des tâches rouges dans l'obscurité, flammes qui l'empêchent de partir. Quand le réel se dessine à nouveau Nuage de Vérité comprend vaguement qu'elle s'est évanouie. À nouveau un soulagement sans nom berce son bas-ventre, le deuxième petit a dû naître. C'est même certain. Il crie. Non, il hurle.

La jeune reine sent tout de suite qu'il y a un problème. Trop épuisée pour s'inquiéter du raffut provoqué (pourtant, après tant de tourments endurés silencieusement par soucis de discrétion!), elle tente simplement de le faire téter, de le pousser au côté de son frère peu dérangé par les cris, qu'il ait une réaction normale, enfin…! Mais rien à faire, il se tortille, frotte le sol de ses pattes avant, on dirait qu'il veut s'y enfouir. Nuage de Vérité le comprend, elle aussi en ce moment précis voudrait retourner dans le ventre de sa mère, la douce chaleur, l'oubli du futur et l'ignorance du passé, le calme quoi. Mais il n'y a rien à faire, ce petit est né, et maintenant elle doit le faire vivre. La chatte noire le pousse de ses pattes avant contre son ventre. À se contacte il semble se calme et attrape enfin une mamelle. Dans le silence revenu, Nuage de Vérité contorsionnée pour le tenir peut enfin voir à quoi il ressemble: noir, avec quelques tâches rousses. Ça doit être une femelle. Un vague malaise la prend devant cette fourrure qui la renvoie à sa vision cauchemardesque. Ce trouble vient faire écho à celui qui naît dans son ventre. Le troisième chaton arrive, l'apprentie noir tremble d'avance, elle nomme celle-là, vite avant que l'épreuve recommence:

- Petite Nuit…

Mais cette fois-ci la raison lui reste, c'est presque pire puisqu'elle na pas le refuge de l'inconscience. Elle doit à la fois pousser et maintenir Petite Nuit contre ses flancs. Ses flancs tressautent sous les halètements, la sueur l'inonde, de petits gémissements sortent de sa gorge tandis que lentement mais sûrement, une petite boule chaude descend de son ventre et touche enfin l'air libre. D'un oeil, Nuage de Vérité la regarde, c'est une fille elle le sent. L'émotion la prend à la gorge quand elle reconnaît les couleurs de Comète. L'apprentie n'a plus la force de prononcer un mot mais celle-là, elle sait quel sera son nom. Pleurant presque de reconnaissance, elle laisse la lourde couverture du repos se déposer sur elle, ses pattes tremblent encore une fois avant de se détendre sous le coup du sommeil, toute à sa bienheureuse inconscience elle n'entend pas Petite Nuit qui, à nouveau sans appui, se remet à hurler.

_________________
 

Spoiler:
 






Charlie pt1  Charlie pt2
En +:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1870
X Points Team : 3146

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Mar 18 Mar - 12:42

Il y avait ce flux dans ma tête, ces millions de certitudes floues, ces pensées prématurées que je ne voulais pas perdre et qui me terrorisaient. Je me terrais dans ce lieu d'apesanteur que je ne voulais pas quitter, j'avais peur des milliers de curiosités que je percevais à peine et qui me tendaient les pattes. Je sentait le mouvement d'une course, les vibrations de paroles inconnus, des bruits de vie. Je sentait le mouvement de deux corps autour de moi, je n'étais pas seul, ils étaient calmes, normaux. Eux vivaient chaque seconde comme s'il n'y en avait jamais eut avant tandis que je redoutais la fin de notre sécurité. J'aurais voulu être comme eux, vivre une autre vie, être un autre que moi, voir le présent et non l'avenir, pouvoir oublier le passé... ça aurais été si facile.


C'était un jour comme un autre, plié en deux dans la tiédeur, recroquevillé sur moi-même, les muscles encore jamais utilisés déjà tendus comme les cordes d'un arc, le ventre noué par la peur quotidienne. Dehors plus de voix, plus de bruit de fond, rien que les battements du grand cœur et une respiration trop rapide, inquiétante. Ce que j'avais toujours craint arrivait enfin. C'était la fin, nous devions vivre.

Des contractions, le premier corps à côté de moi venait de disparaître et je le regrettais déjà. Si seulement les deux corps partaient et que je restait là, je l'ai tellement souhaité, mais maintenant c'est mon tour. J'aurais voulu revenir en arrière, mais c'est trop tard. Si je n'avais pas eu aussi peur, j'aurais peut-être trouvé un moyen pour rester où j'étais, mais c'est trop tard.

Tout est arrivé si vite, tout à commencé si vite. Je suis tombé sur le sol, j'ai fait un roulé-boulé, cela n'avait rien de glorieux, mais ce n'était pas mon problème le plus grave. Il y a eut un flottement, j'étais pris dans une enveloppe dont je n'arrivais pas à sortir et pendant une seconde seul cela me préoccupait, mais ça n'a duré qu'une seconde, une seconde de répit avant que l'univers ne s'emballe.

J'ai sentit le monde sous moi, sa chaleur, sa profondeur, le rythme du feu au fond de ses entrailles, j'ai sentit le ciel au-dessus de moi, l'air froid si vaste qui soufflait dans les arbres et l'infini des étoiles, j'ai sentit la poussière, l'odeur de la roche et le bruit qu'elle faisait en vieillissant. J'aurais voulu ouvrir les yeux pour voir tout cela et le faire disparaître loin de moi, mais je ne pouvais pas. Dans tout cela il y avait le mouvement, le rythme fou de la course du temps, le sol qui tourne, le monde qui bouge, l'abîme, si fragile, la route du soleil et le sol qui se dérobe sans fin sous mes pattes, j'aurais voulu l'arrêter et courir avec lui, mais je ne pouvais pas. Il y avait des images dans ma tête, comme des vies qui ne m'appartenaient pas, comme des murmures, des millions de paroles que je ne comprenait pas et qui ne voulait pas se taire. Il y avait plus de choses encore, des choses que je ne comprenaient pas, des choses que je ne verrais jamais, des choses que je ne pouvais pas nommer, des choses perdues et d'autres dont je ne devais jamais parler.

Je hurle, pour que tout s'arrête. C'est un cri si faible comparé à ce que je ressent. La peur est bien en-dessous de ça. Je tombe, ça n'arrête pas, comme si sur une route à chacun de mes pas je reculais au lieu d'avancer. Le vent siffle dans les arbres, je me sent imploser. J'essaye de me tenir, mes membres grattent le sol sans trouver de prises, tout bouge, tout est meuble et il y a ce rythme dans ma tête, je crois que c'est mon cœur qui bat à tout rompre. Je voudrais creuser un trou pour m'y enfouir, pour être certain que je ne pourrais plus tomber ou juste un peu moins. L'air à peine entré dans mes poumons je l'en chasse pour crier, peut-être que si je crie assez fort je n'entendrait plus le monde.

Une patte me pousse vers quelque chose de chaud, c'est ma mère. Je hurle plus fort. Je voudrais lui dire de fuir, lui faire comprendre que c'est dangereux de rester là, qu'il faut trouver un endroit où le monde ne s'écroule pas. Elle ne comprends pas. Je voudrais pleurer, mais je n'y arrive pas. Mes yeux sont clos, je ne vois rien, tout est noir alors que tant de choses existes et puis soudain, le monde semble tomber un peu moins vite. Je sens les pattes autour de moi, droites et solides qui m'encadrent. Elles sont douces et chaudes, elles semblent plus fortes que les montagnes, elles me tiennent, je tombe avec elles. c'est doux, presque tranquille, je me sens mieux, j'ai cessé de partir à la dérive. Il y a une odeur de lait, j'ai faim. Pendant quelques instant plus rien n'existe, pendant quelques instant je suis comme tout le monde, comme celui qui tête à côté de moi et j'oublie presque ce que j'ai sentit, mais mon cœur bat toujours si vite, plus vite que celui de mon voisin que je perçoit à travers son corps. C'est comme si j'en avais un deuxième qui bat lorsque le premier se tait.

Soudain, sans prévenir, les pattes glisses. Je m'éloigne du ventre chaud et je les cherche dans les ténèbres, elles ont disparues, où chercher ? Je sens le sol sous moi qui glisse encore, je cherche les pattes, je dois les retrouver. Je m'agite, je griffe la poussière, j'essaye de m'agripper à la terre pour ramper, mais la terre bouge trop, je vais la manquer. A force de m'agiter j'ai perdu l'équilibre, je suis tombé sur le côté. Je n'arriverais jamais à  me rattraper avec seulement deux pattes, le mouvement est trop fort, tout bouge trop. Je vais être emporté loin  de ma mère si personne ne m'aide. Je hurle. Il faut que j'attire l'attention de quelqu'un pour qu'on vienne à mon secours.

Je suis seul, perdu dans le noir de mes yeux clos sans aucune lumière pour me réchauffer le cœur. Autour de moi le monde se dérobe, le sol bouge et m'emporte. Je ne peux rien faire, je hurle de toutes mes forces, je voudrais hurler jusqu'à ce que ma voix se brise, jusqu'à ce que je n'ai plus de souffle, mais ce n'est qu'un piaillement et si les pattes ont disparues, si j'ai dérivé si loin, qui m'écoutera ?

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protecteur de 123
Protecteur de 123

avatar


X Messages : 164
X Points Team : 1653

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Mar 25 Mar - 20:27

Nuage de Secret ouvrit les yeux en sursaut, haletant. La nuit autour de lui semblait lourde, malsaine, et il eut l'impression que quelque chose se passait. Il tourna machinalement la tête vers la couchette de sa sœur... Qui était vide. Le petit félin se leva d'un bond, la chercha du regard, ne voyant que Nuage Azurien qui dormait paisiblement. Il sortit sur la pointe des pattes, prit garde à ne réveiller personne et se mit à la recherche de Nuage de Vérité.

Confusément, Séco sentait que Vérité n'allait pas bien. Son comportement ces derniers jours était plus que bizarre, elle semblait inquiète, fatiguée, perturbée par il ne savait trop quoi. Le fait qu'elle ne lui en parle pas le faisait paniquer encore plus. Seul, dans le froid pesant de la nuit, le petit matou se mit à chercher sa jumelle. L'obscurité qui régnait ne le gênait pas, mais le vent qui agitait parfois les arbres le faisait frissonner. Avec inquiétude, il vérifia un peu partout, puis fini par baisser la tête, dépité. Vérité avait-elle donc quitté le Camp ? Soudain, un gémissement le fit bondir. Mû par un soudain pressentiment, il se dirigea vers l'antre des Anciens qui devait être vide...

Elle ne l'était pas. Ce fut donc un Nuage de Secret affolé qui bondit aux côtés de Nuage de Vérité, sans connaissance. À cet instant, il remarqua les petites boules de poils qui s'agitaient... Notamment une, qui était à environ 30cm du corps de sa mère et qui semblait être en pleine panique, d'où le miaulement qu'il avait entendu. Avec douceur, il ramena le petit être entre les pattes de sa mère et tenta de le rassurer d'un coup de langue, avant d'en asséner plusieurs à Vérité.

- Réveille-toi... Vérité !

Il fourra son museau contre le flanc de la jeune mère, faisant de son mieux pour ne pas déloger les chatons. L'un était roux pâle, sûrement une petite femelle, l'autre noir à taches rousses et le dernier, il ne parvenait pas à le distinguer. Alors que, avec soulagement, il parvenait à capter la lente respiration de Vérité, son esprit fit la liaison entre ces chatons, leur mère... et Comète. Il se retint de hurler de rage. Son ennemi ! Il avait osé ! Ce père indigne n'était même pas présent pour voir ses chatons. Sale Domestique.

Il se coucha le long du flanc de Vérité, faisant attention à ne pas écraser les petits entre elle et lui, et soupira. Alors qu'ils n'étaient même pas complètement acceptés, ce n'était pas le moment... Mais bon, il ferait toujours tout pour protéger sa moitié. Fier de cette certitude, il resta éveillé, veillant sur les corps à ses côtés.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protecteur de 123
Protecteur de 123

avatar


X Messages : 212
X Points Team : 1653

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Jeu 17 Avr - 21:00

[HRP: ça va être duuuur d'écrire un truc bien après vous ! ^^]

Petite boule de poils dans un monde au chaud, et protégé de toute souffrance extérieure, le petit mâle se bat pour sortir en premier. Un air frais s'engouffre dans le monde du petit roux, et voyant qu'aucun des deux autres boules de poils ne réagit, son instinct aventurier se réveille et il sort sa tête, puis son corps. Et glisse sur le sol. En sentant l'air extérieur, ses yeux le pique et il tente de les ouvrir mais n'y arrive pas. Une odeur lui chatouille le museau, tandis que son frère et sa soeur sortent aussi.

Espy se dirige vers les mamelles chaudes pleines de lait, et entend une voix, la première. Il ne comprend pas tout et s'en moque, il tète simplement le lait et réconforte son estomac.
Deux autres boules de poils le rejoigne et ils se disputent le lait puis au bout d'un moment, il s'endort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-reborn.net/


X Messages : 198
X Points Team : 1587

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Mer 23 Avr - 9:30

Chaleur, couleur entre le jaune et le rouge, rassurantes. Voilà l'univers dans lequel évolue celle qui s'appellera par la suite Petite Comète. Elle ne le sait pas encore mais dans quelques instants, le cours paisible de la vie qu'elle mène jusque présent va changer brutalement.
Pour le moment elle a vaguement conscience que quelque chose ne va pas. Elle sent deux présences près d'elle. Elles lui tiennes chaud. Soudain, l'espace commence à se faire petit, comme si les murs qui l'entouraient se rapprochaient. De plus en plus serrés, elle à l'impression d'étouffer.
Puis de l'espace, elle en profite pour s'étirer un peu, et prend conscience qu'il n'y a plus qu'une présence près d'elle. Elle ne sait pas où est partie l'autre, mais elle n'est plus là c'est sur.
Alors qu'elle ne pensait que ce ne serai qu'un mauvais moment à passer, voilà que les murs se rapprochent à nouveau. Elle donne un coup de protestation.

De nouveau de l'espace, mais elle est seule. Elle a peur, elle comprend que bientôt ce sera son tour.
Les murs l'écrasent, la ramenant vers le bas de là où elle à toujours vécu.

Une lumière l'illumine. Elle ne peux pas ouvrir les yeux mais elle sent à travers ses paupières clauses la force de cette lumière beaucoup plus vive et agressive qu'elle a connu jusqu'à présent. Elle a froid, c'est un fait indéniable elle miaule pour protester et sent plusieurs présence près d'elle, notamment celles qui l'ont accompagnée jusque là. Elle se traine péniblement jusqu'eux et sent le lait chaud, elle tête pour reprendre des forces. Petite Comète est née.

_________________


Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protecteur de 123
Protecteur de 123

avatar


X Messages : 212
X Points Team : 1653

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Mar 13 Mai - 16:10

[RP fini ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-reborn.net/


X Messages : 1870
X Points Team : 3146

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Mar 20 Mai - 22:17

[sais pas... ça serais bien que le chef ou quelqu'un du genre passe non ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 198
X Points Team : 1587

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Mar 27 Mai - 12:23

[bon ben je vais agir alors :) ]

La nuit était plutôt fraîche, le vent soufflait et ébouriffait son pelage. Feu de l'Enfer revenait au camp après avoir soulagé quelques besoins naturel. Le camp était calme et les étoiles veillaient sur eux. Il espérait que le temps reste clément. Soudain, dans l'obscurité, il vit une ombre passer et se diriger vers la tanière des anciens, un apprenti, et vu la couleur, soit Nuage de Secret soit Nuage de Vérité. Le vent ne lui portant pas son odeur, il n'arriva pas a déterminer. Intrigué plus qu'inquiet il se dirigea vers la tanière à la suite de l'apprenti pour éclaircir ce mystère. Une fois à côté de l'entrée, il fut à l'abri du vent et les odeurs lui parvient. L'odeur des deux apprentis étaient présentes. Mais l'odeur de trois odeurs inconnues attira sa méfiances. Qui étaient-ils ? Les deux apprentis trahissaient-ils déjà leur nouveau camp ? Puis une autre odeur lui parvient, une odeur de lait. Il entra alors dans la tanière pour savoir de quoi il retournait.

Ce qu'il vit le surpris. Nuage de Vérité gisait sur le flanc, inconsciente, son frère veillant sur elle. Mais ce qui l'étonnât le plus fut les trois petits chaton tétant contre le flanc de son apprenti. Tout devient, le comportement étrange de son apprentie, sa fatigue, ma manie de protéger son ventre pendant l'entraînement. Comment n'avait il pas pût s'en rendre compte ! Il se traita de cervelle de moineau et s'approcha doucement pour ne pas déranger les nouveau nés.

- Que se passe-il ici ? Demanda-t-il à voix basse.

Ses yeux se posèrent sur les trois chatons, un noir et roux, un noir, et une blanche et rousse. Cette dernière lui sembla familière. Comme si elle avait déjà vu ce pelage quelque part. Vu la couleur de la mère, la petite devait tenir de son père... Un flash. Il se revit dans la pouponnière avec Lune Dorée, son ancienne compagne. Et il revit Petite Comète, son fils, colle contre le flanc de sa mère. Serai-t-il possible que ? Ce n'était pas le moment de se poser des questions. Il était consterné que ça arrive maintenant mais ce qui était important c'était de les transporter à la pouponnière.

- Nuage de Secret, porte les petits, je me charge de ta sœur, on les mets à la pouponnière. Ils y seront mieux.

Sans attendre de réponses, il détacha délicatement du bout des pattes les petits de le mère et pris cette dernière par la peau du cou pour la transporter en l'un lieu plus adapté à son nouveau statut.

_________________


Cadeaux:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Protecteur de 123
Protecteur de 123

avatar


X Messages : 122
X Points Team : 1623

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Jeu 5 Juin - 13:15

Miel d’Abeille marchait sur l’herbe verdoyante que la douce brise faisait plier doucement, d’un pas léger et gracieux, elle avançait comme si les poids de ses responsabilités de guerriére envers son clan n'existaient plus.
Dans  le ciel quelques nuages offraient par moment des petits instants de fraicheurs en passant devant le soleil.
C’était presque un lieux de paradis, le lieux était tellement agréable que la guerriére rousse-créme s’installa sur un rocher qui était sous l'ombre d'un grand chêne.
Elle entama sa toilette en se léchant la patte droite et la passa sur son museau, le bruit d’un rongeur lui fit dresser ses oreilles.
Lentement, elle tourna sa tête vers un buisson d’aubépine , d’un bond, le ventre au sol, elle s’approcha le plus silencieusement possible.
Cependant, la femelle n’avait pas prêtait grande attention à la direction de la brise ainsi son odeur fut emmener dans l’air jusqu'à la sourie qui prit aussitôt la fuite.
Elle courait rapidement mais elle savait que seul les chats du Vent pouvaient avoir une vitesse impressionnante en chasse, elle s’apprêtait a abandonner sa course poursuite lorsque des cris brisa le silence du champs verdoyant.
Des murmures lui parvint à ses oreilles "Réveille-toi Miel d’Abeille" , un chat au pelage brun tigrés s’approchait d’elle.
Sentant la peur lui paralyser lentement ses pattes, la guerrière resta a fixer l’inconnu qui s’avançait vers elle, une voix forte dans sa tête lui cria de courir.
Comme si elle avait reçu un coup de griffure, la guerriére prit enfin la fuite et tomba dans un trou.

C’est en se réveillant en sursaut que la guerrière ouvrit ses yeux, tremblante de peur… qui était ce chat dans son rêve ? Elle n’avait aucune réponse et semblait prête a l’oublier.
Soudain, elle réalisa qu’il y avait du bruit au camp, prudemment elle se leva et essaya de ne pas marcher sur les pattes ou les queues se trouvant sur son chemin.
Elle passa sa tête en dehors de la tanière et elle aperçu son lieutenant qui tenait dans sa gueule une boule de poil.
Elle dut cligner des yeux pour chasser son manque de sommeil, Nuage de Vérité avait mis bas!
Elle sortit de sa tanière et s’approcha de son lieutenant,elle le salua:

-Salutation, je peux vous aider? Je ne connais pas grand chose en médecine mais cependant je peux l'aider à reprendre un peu de ses forces!,dit-elle en jetant un regard anxieux vers la reine.

Au sol, sa queue battait l'air et elle dut se retenir de labourer le sol. Elle fixa le lieutenant attendant un ordre de sa part.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


X Messages : 1007
X Points Team : 2933

MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   Dim 8 Mar - 10:34

Plus de réponse je lock
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Délivrance [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Délivrance [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans 123 :: 123 :: Archives :: RP-